fr | en

Séparés par des virgules

Une recherche tournée vers l'avenir

Pluridisciplinaire, l’Université d’Angers a développé des thématiques fortes de recherche autour du végétal, des matériaux et du photovoltaïque notamment, dans le domaine de la santé et des sciences sociales et humaines (tourisme, enfance, études sur le genre…).

Ses 850 chercheurs se répartissent dans 26 unités de recherche, dont 13 labellisées par des organismes de recherche (CNRS, Inserm, Inra).

Cinq SFR, Structures fédératives de recherche (végétal, santé, LLSH, math-stic et matériaux) sont chargées de l’animation scientifique et de la coordination des plateformes technologiques mutualisées.

Grâce à un réseau d’ingénieurs filières et chargés d’affaires au sein des pôles de recherche, et avec l’appui de la Satt Ouest Valorisation, l’UA conduit une politique volontariste de détection, d’encouragement et d’accompagnement au transfert de technologie et de savoir-faire des laboratoires vers le monde socio-économique.

 

 

Actualités

  • Dans la continuité de sa politique de valorisation de la recherche et de diffusion de la culture scientifique et technique, l'UA adhére au média en ligne d'information The Conversation. Un dispositif supplémentaire pour mettre en lumière les travaux de ses enseignant·e·s-chercheur·e·s et doctorant·e·s.
  • L’Université d’Angers voit sa position s’améliorer dans le classement mondial CWUR et dans les classements thématiques de Shanghai, publiés fin juin. Une reconnaissance internationale de la qualité de la recherche angevine, dont se félicite Philippe Simoneau, vice-président Recherche de l’UA.
  • Démarré en juillet, le programme FemEnRev va permettre de numériser, enrichir et mettre à disposition des équipes de recherche du monde entier des collections de revues féministes de la seconde moitié du XXe siècle qui sont conservées à Angers.
  • Le projet Pandémia, lancé à l’UA en juin, convoque les sciences humaines et sociales afin d’identifier ce qu’il y a de nouveau dans l’actuelle crise sanitaire, et les mécanismes invariants que l’on retrouve dans chaque pandémie. Les explications du porteur du projet, François Hourmant.
  • Un UserLab va voir le jour début 2021 au sein de la Maison de la recherche Germaine Tillion. Le projet, porté par la SFR Confluences, permettra de réaliser des tests avec des individus ou des groupes, dans le domaine du marketing ou de la neuropsychologie. Dans un premier temps.
  • Yuxi Liu, qui a soutenu sa thèse en cotutelle avec l'UQAM en septembre 2019, est lauréate dans la catégorie Thèse de doctorat du Prix du livre politique de l'Assemblée nationale du Québec
  • La recherche a pour objectif l’étude du vécu psychologique, relationnel et social des jeunes de 14 à 17 ans en situation de confinement imposée en France depuis le 17/03/20, dans le contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19.
  • L’hydroxychloroquine a-t-elle un impact positif chez les patients Covid à haut risque d’aggravation ? C’est la question à laquelle se propose de répondre l’étude Hycovid lancée le 1er avril par le CHU d’Angers en collaboration avec 36 autres hôpitaux français. La démarche est soutenue par l’UA, comme l’explique son vice-président Recherche, Philippe Simoneau.
  • La journée d'étude qui se déroulera à l'université d'Angers réfléchira à la question des récritures, adaptations et échos de Notre-Dame de Paris, le roman de Victor Hugo, dans les productions pour la jeunesse (BD, jeux vidéo, romans, albums, dessin animé, théâtre, etc.)

Le saviez-vous ?

Actuellement, l'UA apparait deux fois au classement de Shanghai (en Sciences de l'agriculture et en Médecine clinique)

Chiffres clés 2018 de la recherche partenariale

Scroll