fr | en

Séparés par des virgules

Projets européens de recherche

L'Université d'Angers est engagée depuis de nombreuses années dans des projets européens de recherche et se positionne régulièrement sur les appels à projets des institutions européennes au travers des programmes Horizon 2020, Life, Cost etc.. Que ce soit en tant que partenaire ou en tant que coordinateur, l'UA a de nombreuses réussites à son actif. Le service Cap Europe est d'ailleurs dédié à l'accompagnement, au montage et à la gestion des projets européens de l'UA.

  • Horizon 2020 - Bourse individuelle Marie-Curie

    CIE-NET4DISCHILD (2021-2023)

    Dès septembre 2021, le laboratoire TEMOS à Angers aura le plaisir d’accueillir Susanne Commend, lauréate de l’appel à projet 2020 avec le projet CIE-NET4DISCHILD – Taking Care of Disabled Children: the Centre International de l’Enfance and Transnational Network, France-North Atlantic-Africa (1959-1989).

    Ce projet de recherche supervisé par Yves Denéchère s’appuiera notamment sur les archives du Centre International de l’Enfance, conservées à la bibliothèque de l’Université d’Angers et encore très peu exploitées. Les recherches de Susanne Commend s’inscriront également dans le cadre du programme régional EnJeu[x] Enfance et jeunesse.

    Le projet est porté par l’UA et plus particulièrement Yves Denéchère du laboratoire Temos.

  • Horizon 2020 - Actions RISE

    Les projets « RISE » permettent « la mobilité et la formation des personnels scientifiques et administratifs, au travers de périodes de détachement de 1 à 12 mois chez les partenaires. Des activités de formation seront mises en œuvre par et au sein du réseau. Les personnels en mobilité vont acquérir des expertises qu’ils seront en mesure de partager avec leurs collègues à leur retour, pour le bénéfice de tous ».

    1. SciCoMove (2021-2025)

    Scientific Collections on the Move: Provincial Museums, Archives, and Collecting Practices (1800-1950)

    Associant 16 partenaires issus de 10 pays européens et latino-américains, le projet SciCoMove rassemble des historiens des sciences, des conservateurs de musées de sciences et des naturalistes (paléontologues, botanistes). Il a pour objectif d’étudier la circulation des objets depuis leurs lieux d’origine jusqu’aux collections, ainsi que les pratiques de collecte, d’échange et de conditionnement qui ont rendu possibles ces voyages. Il se centre sur les collections des périphéries et des provinces européennes, et son ambition est de proposer une histoire des sciences à échelle mondiale qui ne soit pas centralisée sur les capitales et sur les grandes institutions occidentales. Les connaissances produites permettront aux naturalistes de mieux exploiter les collections au service de leur recherche et aux musées de mieux répondre aux demandes sociales, notamment celles qui émanent des communautés sources.

    Le projet est coordonné par l’Université du Mans. L’Université d’Angers est partenaire et plus particulièrement Cristiana Oghina-Pavie (du laboratoire Temos).

     

    2. IPaDEGAN (2018-2022)

    Equations différentielles partielles (EDP) intégrables : Géométrie, Asymptotiques et Numériques

    En concentrant l’expertise des chercheurs de premier plan dans différents domaines des mathématiques sur l’étude des phénomènes critiques dans les EDP dispersives, nous attendons des résultats dans des domaines tels que la géométrie différentielle et algébrique, la théorie des matrices aléatoires, l’analyse à plusieurs échelles des EDP ainsi que l’analyse non linéaire des modèles d’écoulements stratifiés.

    La large base interdisciplinaire et l’entrelacement des méthodes de géométrie et de physique mathématique contribueront à rendre les résultats accessibles à la communauté dans son ensemble. Les jeunes chercheurs (doctorants et / ou post-doctorants) qui participeront à un terrain de recherche et de formation aussi actif et fertile, saisiront certainement l’occasion qui leur est offerte d’améliorer et d’élargir leurs compétences.


    L'UA est partenaire de ce projet et plus précisément les professeurs Mattia Cafasso et Volodya Roubtsov (du laboratoire Larema)
    https://ipadegan.unimib.it/

     

    3. IMAGE (2018-2023)

    L'objectif principal du projet est de combiner l'expertise de recherche en optique, cristallographie et science des matériaux avec des compétences en génie des matériaux pour aller au-delà de l'état de l'art dans le développement de cellules optiques à haute efficacité énergétique basées sur l'électro-, acousto- et des effets optiques non linéaires et conçus pour fonctionner dans des plages optiques et quasi-optiques (sous-THz).

    Projet coordonné par Lviv Polytechnic National University auquel l’UA est partenaire (le professeur Bouchta Sahraoui du laboratoire Moltech Anjou)
    https://project-image.eu/

  • Horizon 2020 - Action FET- OPEN

    PROCHIP (2018-2022)

    L’objectif du projet est de construire un microscope à haut débit et super résolution dans une puce microfluidique plus petite qu’une pièce de monnaie capable de fournir une imagerie haute résolution de centaines de cellules à la limite de diffraction et au-delà, avec une phototoxicité minimale.

    David Rousseau du laboratoire LARIS est partenaire de ce projet, porté par l’Italian National Research Council.

    https://pro-chip.eu/

  • Horizon 2020 - Défi sociétal 2

    INVITE (2019-2024)

    INnovations in plant VarIety Testing in Europe


    L'objectif général du projet INVITE, un projet de 5 ans financé par l'Union européenne, est de favoriser l'introduction de nouvelles variétés mieux adaptées aux différentes conditions biotiques et abiotiques et à des pratiques de gestion des cultures plus durables.

    Dans un contexte où l'agriculture est de plus en plus sollicitée pour réduire sa dépendance aux intrants externes, diminuer son empreinte environnementale et faire face à des conditions climatiques plus variables, INVITE vise à aider à la valorisation et à la promotion de variétés plus adaptées aux pratiques de gestion durable, et plus résilient au changement climatique.

    Le projet est coordonné par l’INRAe. L’Université d’Angers est partenaire à travers le Professeur David Rousseau (du laboratoire Laris).
    https://www.h2020-invite.eu/

  • Horizon 2020 - Innovative Medicines Initiative (IMI 2)

    LITMUS (2017-2022)

    Liver Investigation: Testing Marker Utility in Steatohepatitis

    Projet collaboratif, partenariat public-privé

    Le projet rassemble des cliniciens et des scientifiques de grands centres universitaires à travers l'Europe avec des entreprises de la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA). Leurs objectifs communs sont le développement, la validation et la qualification de meilleurs biomarqueurs pour tester la NAFLD (la stéatopathie non alcoolique « Non Alcoholic Fatty Liver Disease »).


    Le projet est mené par l’Université de Newcastle Upon Tyne, l’Université d’Angers est partenaire et plus particulièrement le Prof. Jérôme BOURSIER (laboratoire Hifih).
    https://litmus-project.eu/

  • Horizon 2020 - Programme Euronanomed lll, ERA-NET

    ENAMEP (2019-2022)

    Exosomes as innovative Nanomedicine Approaches to reverse obesity and its MEtabolic and Psychotic complications with specific targeting of the hypothalamus.

    L'objectif du projet est de développer une approche «nanobiomédecine» pour exploiter les vésicules extracellulaires dérivées de cellules nanométriques, à savoir les exosomes, en tant que «cargos »De molécules thérapeutiques spécifiques. L'objectif est de délivrer un ADN spécifique dans la zone hypothalamique, de moduler le bilan énergétique et de lutter contre la thermogenèse pour le traitement de l'obésité. Ceci peut être obtenu via une inhibition spécifique des cibles du métabolisme lipidique dans le noyau ventromédial de l'hypothalamus par l'utilisation d'exosomes modifiés administrés de manière périphérique.

    Le projet est mené par le professeur Ramaroson Andriantsitohaina, Directeur de Recherche - SOPAM / UMR INSERM

  • Programme LIFE

    Le programme LIFE est l’instrument financier de la Commission européenne de soutien aux projets dans les domaines de l’environnement et du climat. Il s’adresse à des porteurs de projets publics et privés et vise à promouvoir et à financer des projets innovants portant par exemple sur la conservation d'espèces et d'habitats, la protection des sols, l'amélioration de la qualité de l'air ou de l'eau, la gestion des déchets ou encore l'atténuation ou l’adaptation au changement climatique et la transition énergétique.

    1. Revers’eau (2020-2027)

    Le projet Life Revers’Eau comporte 32 actions portées par la Région et l’Agence de l’eau Loire Bretagne, ainsi que 12 acteurs du territoire, dont l’UA, sur la période 2021-2027.Objecitf du projet : améliorer la qualité de l’eau. A l’Université d’Angers les actions menées vont porter sur l’étude du fonctionnement de l’estuaire de la Loire et l’identification des leviers pour permettre une meilleure circulation des espèces piscicoles migratrices.

    Chercheur en charge du projet à l’UA : Grégoire Maillet, Maitre de conférences.

    Laboratoire : LPG - UMR CNRS 6112

    https://www.paysdelaloire.fr

     

    2. SoliFoodWaste (2019-2022)

    “Inclusive, green and circular economy for unsold food collection and high value valorization”

    Soli Food Waste est un projet visant à développer une filière - nationale puis européenne - de valorisation d’invendus alimentaires collectés chez les producteurs, grossistes, GMS (Grandes et Moyennes Surfaces), Boulangeries, SDR (Sociétés de Restauration) en vue de les transformer au sein de structure d’accueil et de travail pour personnes handicapées - par exemple pour la France en ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) – en produits à destination de la consommation humaine et en d’autres pour la nourriture animale.

    https://life-solifoodwaste.eu/fr/

    Cecile Grémy-Gros du laboratoire LARIS est en charge de ce projet au sein de l’UA.

     

    3. CROAA (2016-2022)

    “CONTROL STRATEGIES OF ALIEN INVASIVE AMPHIBIANS”

    D’une durée de six ans, le projet LIFE CROAA se donne pour objectif d’améliorer l’état de conservation des populations locales d’Amphibiens affaiblies par la présence d’espèces exotiques envahissantes, comme la Grenouille taureau et le Xénope lisse.  Pour cela, huit structures ont souhaité mettre en commun leurs compétences pour mettre en œuvre 17 actions à travers la France entière.

    Le GECCO (Groupe Écologie et Conservation des vertébrés) est un des laboratoires de l’Université d’Angers dont une partie des travaux de recherche porte sur les Amphibiens et sur leur conservation.

    Jean Secondi est maître de conférences à l’Université d’Angers et membre du GECCO. Il coordonnera les actions de recherche du projet. Depuis 4 ans, il participe à la construction du réseau interrégional d’acteurs pour la lutte contre le Xénope lisse, et au présent projet. Il a également initié des actions de recherche sur le Xénope lisse.  Il co-encadre actuellement une thèse sur le Xénope lisse réalisée dans le cadre du projet Invaxen (programme européen Biodiversa) et a testé la méthode de détection par ADN environnemental sur cette espèce. Par ailleurs, il a déjà collaboré avec les partenaires scientifiques impliqués dans le projet dans le cadre des amphibiens exotiques invasifs ou sur d’autres thèmes.

    Dans le cadre du LIFE CROAA, l’Université d’Angers est responsable des actions de recherche appliquée, dont le but est d’identifier une stratégie de lutte pour les noyaux de population les plus importants par leur superficie. Elle joue également le rôle de référent scientifique pour l’ensemble des actions, dont l’expérimentation de nouvelles techniques de lutte. Elle participe également aux actions de communication, notamment par la publication d’articles scientifiques et l’organisation d’un séminaire scientifique.

    https://www.life-croaa.eu/

  • Programme COST

    COST - coopération européenne en science et technologie - est un programme de mise en réseau des communautés de recherche et d'innovation en Europe. Son objectif : renforcer la recherche scientifique et technologique par le soutien à la coopération par des activités de réseautage.

    1. EuroSoftCalcNet (CA16115)

    Il s’agit d’un projet de réseautage des chercheurs travaillant sur les maladies rares liées à la calcification du tissu conjoinctif (Pseudo-xanthom élastique et autres maladies) regroupant 19 pays européens ainsi que l’Algérie et les Etats-Unis.

    Le projet est coordonné par le professeur Ludovic Martin du laboratoire angevin Mitovasc.

    https://www.cost.eu/actions/CA16115/
    https://www.uantwerpen.be/en/projects/eurosoftcalcnet/

    2. Stratagem (CA17104)

    Cette action permettra de construire le premier réseau multidisciplinaire, comprenant des laboratoires universitaires, des instituts de recherche, des petites et moyennes entreprises (PME), avec un large éventail d'expertises d’excellence, visant à améliorer à la fois le diagnostic et le traitement des « Multidrug Resistant Tumors » (MDR).

    Professeur Catherine Passirani du laboratoire angevin Mint est leader d’un Work Package 2 “New therapeutic tools in MDR tumours; nanodelivery of new therapeutic tools”.
    https://www.cost.eu/actions/CA17104/

Scroll