fr | en

Séparés par des virgules

Faculté de Santé

Plaquette d'information de la Faculté de Santé

La Faculté de Santé est une des 7 composantes de l’Université d’Angers. Elle regroupe les Départements de médecine, pharmacie et maïeutique. Elle organise également l’accès aux filières de Santé par le parcours PluriPASS  et une large offre de formation continue pour toutes les professions de Santé.

La Faculté de Santé propose une large offre de formation continue pour toutes les professions de Santé. Elle regroupe les Départements de médecine, de pharmacie et de maïeutique. Elle organise également l’accès aux filières de Santé via le parcours PluriPASS, alternative à la PACES. La Faculté de Santé est notamment reconnue pour son centre de simulation cogéré avec le CHU, son voisin immédiat. L’Institut de Biologie en santé, également à proximité, fait partie intégrante du projet.

La recherche clinique en Santé regroupe plus de 300 enseignants chercheurs, hospitalo-universitaires, et chercheurs travaillant auprès des patients et dans les laboratoires, dont 4 unités mixtes liant l’université d’Angers à l’Inserm et au CNRS. Nos axes d’excellence concernent l’immuno-hématologie-Cancérologie, la Biologie vasculaire et mitochondriale et la Vectorisation et ciblage thérapeutique.

À la Une : le lancement du service sanitaire en vidéo

Actualités

  • Les étudiant·e·s de la Faculté de santé sont mobilisés pour aider les professionnels de santé à faire face à la crise du coronavirus. Soins aux patients, garde d’enfants de soignants, fabrication de solutions hydro-alcooliques, accueil des cas suspects dans les centres médicaux dédiés… différentes initiatives sont menées, coordonnées par la Plateforme citoyenne et solidaire.
  • Des chercheurs du Centre de recherche en cancérologie et immunologie Nantes-Angers (CRCINA) se sont penchés sur les rares cas de guérison spontanée de l’ulcère de Buruli afin de mieux en comprendre les mécanismes impliqués dans cette maladie tropicale négligée. Leurs résultats publiés dans Science Advances s’accompagnent d’un dépôt de brevet, ouvrant de nouvelles pistes pour la mise en place d’outils diagnostics.
  • Porté par l’équipe du pôle santé angevin Gliad, le programme Gliosilk vise la mise au point d’un piège à cellules tumorales pour empêcher les récidives de glioblastome, le plus agressif des cancers du cerveau. Le projet est soutenu pour 3 ans par la plateforme européenne de financement EuroNanoMed.

Espace étudiant

Emploi du temps, international ...
Retrouvez ces infos dans l'espace étudiant

Scroll