fr | en

Séparés par des virgules

L'année 2021 dans le rétro

En 2021, le Covid nous a contraint a beaucoup d'agilité. Encore une fois, l'UA qui fête ses 50 ans cette année a dû faire preuve d'audace et d'innovation tant en matière de sport, de culture que de recherche ou encore d'international, et ce toujours dans un souci d'accueil de ses publics autre marqueur fort de l'établissement !  Revivez à travers une série d'articles et vidéos quelques temps forts de l'année écoulée.

Janvier :

Retour au sport !

Après plusieurs mois de pause forcée, le Suaps a proposé dès le début de l'année une reprise partielle de ses activités pour les étudiant·e·s par groupe de 10. La volonté affichée était claire : Il s'agissait de lutter contre la sédentarité, de prendre plaisir à découvrir ou redécouvrir des activités physiques et surtout de retrouver du lien social perdu. Autre action notable de l'année 2021 le challenge connecté Kiplin, qui a permis aux étudiants et personnels de reprendre en mars une activité en marchant. Ensemble ils ont ainsi parcouru en moyenne chacun 7900 pas par jour soit l'équivalent de presque 80 000 kms au total !

 

 

Février :

L'UA organise des JPO 100% en distanciel

Organiser des JPO digitales, c'est le pari qu'a relevé l'UA. 13 stands virtuels sur une plateforme 3D montée pour l'occasion et près 8 heures d'émissions en direct sur Youtube. Au total ce sont plus de 4000 personnes qui ont suivi les lives et qui ont pu poser leurs questions par chat aux enseignants, étudiants et professionnels de l'orientation connectés tout au long de la journée. Le Printemps de l'orientation a pris la suite de ce dispositif inédit avec une série de webconférences thématiques pour accompagner au mieux les lycéens et étudiants dans leur projet malgré le contexte sanitaire contraignant.

 

 

Mars :

L'artiste angevine Matou s'invite à l'UA dans le cadre du Mois du genre 

Créé en 2017, le Mois du genre est une manifestation imaginée par le programme de recherche GEDI (GEnre et DIscriminations sexistes et homophobes) et la mission Égalité de l’UA, et désormais portée par l’Université d’Angers. Pendant tout le mois de mars, des événements sont proposés, gratuits et ouverts à toutes et à tous, permettant les échanges entre le grand public, les scientifiques et des artistes. Le Mois du Genre est l’occasion de mettre en lumière les discriminations les plus criantes comme les plus invisibles. Nouvel exemple avec cette exposition signée des illustratrices Mathou et Mademoiselle Caroline, issue de leur ouvrage À Volonté – Tu t’es vue quand tu manges ? paru chez Delcourt. Cette BD explore une discrimination liée au corps, et très contemporaine : la grossophobie… 

 

Avril :

Le festival Spectacurieux se joue en mode hybride

Parce que la culture est essentielle à nos vies,  le Festival de la création universitaire Spectacurieux a été organisé malgré tout du 13 au 19 avril sous un format hybride pour sa 8è édition. Ce temps fort a une nouvelle fois permis de mettre en lumière la création étudiante en proposant une programmation de qualité, éclectique et entièrement gratuite.

 

 

 

Mai :

Plan de relance : l’UA dotée de 8,5 millions d’euros pour sa réhabilitation énergétique

À l’Université d’Angers, neuf chantiers de rénovation énergétique vont être financés par le plan « France relance » pour un total de 8,5 millions d’euros. La bibliothèque universitaire (BU) à Belle Beille et le site Amsler de la Faculté de santé en sont les deux projets phares. Les autres projets financés sont :
- deux remplacements de chaufferies sur le site Daviers de la Faculté de Santé pour 255 000€
- quatre projets de rénovation d’éclairages concernant le Suaps, le Qu4tre et le bâtiment de la Présidence pour 211 000€.
- un projet d'amélioration des systèmes de ventilation à la BU Saint Serge pour 75 000€.

 

Juin :

Lancement de la Chaire AAPRO : une chaire dédiée à la consommation de protéines alternatives

Le lancement de la nouvelle chaire internationale Acceptabilité et avantages des protéines alternatives (AAPRO) a été officialisé le 4 juin lors du deuxième déjeuner innovant en youtube live de la Fondation de l’UA. Proposer de nouvelles sources de protéines végétales et animales tout en réduisant l’impact environnemental, c’est tout l’enjeu de cette chaire. Elle fait suite au projet Cri-kee porté par Gaëlle Pantin-Sohier et financé depuis octobre 2019 par l’Agence nationale de la recherche (ANR) concernant l’entomophagie, c’est-à-dire le fait qu’un être humain consomme des insectes.

 

 

Juillet :

Lancement programme Mitomics : 1,4 million d'euros pour améliorer une base de données destinée à mieux comprendre les maladies rares

Adopté par l’Etat en 2018, le 3Plan national des maladies rares (PNMR3) vise à favoriser l’accès au diagnostic des maladies rares, améliorer les parcours de santé, et promouvoir la recherche et l’innovation thérapeutique. L’un des programmes de recherche baptisé Mitomics est coordonné par Vincent Procaccio, professeur à l’Université d’Angers et responsable du service de génétique du CHU d’Angers. Il s'agit de la mise en place d'une grande base de données qui permettra grâce à l'intelligence artificielle de faciliter ensuite le diagnostic de maladies génétiques. Objectifs à terme : mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques et faciliter le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour ces maladies.

 

Août :

Les nouveaux docteurs à l’honneur

C'est le samedi 28 août que les jeunes chercheurs qui ont soutenu leur thèse à l'Université d'Angers en 2019 et 2020 ont reçu leur diplôme lors d'une cérémonie officielle organisé en Faculté des sciences. La cérémonie n’ayant pu avoir lieu en 2020 en raison du Covid, un double rendez-vous a été proposé par le pôle doctoral d'Angers, dirigé pour quelques semaines encore par Emmanuelle Geslin à qui Nicolas Clère succédera en janvier 2022.

 

 

 

Septembre :

Avec EU*Green : l’UA renforce son identité européenne

Le 23 septembre, l’Université d'Angers a rejoint le consortium d’universités européennes Alliance for sustainable Growth inclusive education and environment (EU-GREEN). Composé de sept universités en Europe, il accentue la mobilité pour les étudiant∙e∙s et personnels et vise à définir une stratégie commune pour la formation et la recherche sur les thèmes de l’innovation pédagogique, de l’insertion, du développement durable et de la transition écologique. Ce même jour avait lieu le Campus day, le premier grand rendez-vous de l’année universitaire. Les représentants des universités de Parme (Italie), Extremadura (Espagne), Magdeburg (Allemagne), Lodz (Pologne), Evora (Portugal) et Gävle (Suède) ont signé le Memoradum of understanding et ont pu sillonner les allées du campus Belle-Beille pour découvrir cette belle manifestation, pépite de l'UA.

Octobre :

La BU récompensée pour son accueil au grand prix des bibliothèques

Réussir à accueillir le public sans interruption en cette période Covid était un enjeu organisationnel majeur que l'équipe des 50 bibliothécaires appuyée d’une équipe d’une vingtaine de moniteurs étudiants a su relever. Accueillir, c’était aussi s’assurer de le faire en lieu sûr, avec le déploiement de capteurs de CO2 réalisé en lien avec les futurs ingénieurs de Polytech Angers (qui a fêté ses 30 ans le 3 décembre), avec une réflexion d’équipe sur les modalités d’aération et toujours avec  des touches de bien-être pensées pour les étudiants en partenariat avec le service de santé universitaire comme les séances de médiation animales ou les pauses sophrologie. Bravo pour ce prix de l'accueil et pour la continuité du service !

 

Novembre :

L'UA fête ses 50 ans et se raconte en podcasts

Mardi 23 novembre, l’Université d’Angers accueillait ses partenaires institutionnels, académiques et recherche ainsi que ses anciens élèves au Centre des congrès d'Angers pour fêter ses 50 ans et leur montrer le chemin parcouru. 750 personnes avaient répondu à l'invitation. Au programme de cette soirée pensée autour des 5 sens, des prises de paroles officielles mais pas que ! Des témoignages, un défilé de mode,  la présentation de la cuvée des 50 ans, le lancement d'une collecte d'archives privée  et un showroom avec toutes les innovations de l'UA. Dans le cadre de ces 50 ans, des témoignages sonores ont également été enregistrés par l'Association des retraités de l'UA (ARUA). Ces podcasts donnent la parole aux pionniers de l'établissement et sont disponibles en ligne sur le site des 50 ans et Spotify.

Décembre : 

Trophées de la valorisation du campus d'innovation Angers-Le Mans : deux chercheurs angevins récompensés

Organisés mardi 7 décembre au Centre de congrès Jean Monnier d'Angers, cette 1ère édition des Trophées de la valorisation a distingué trois chercheurs, dont deux de l’UA, pour leurs travaux. Thomas Guillemette et David Guilet, chercheurs à l’UA, peuvent avoir le sourire. Le premier travaille au sein de l’Institut de recherche en horticulture et semences (IRHS) et le second pour le laboratoire Substance d’origine naturelle et analogues structuraux (Sonas). Leurs travaux ont été salués par la Société d’accélération du transfert de technologie (Satt) Ouest Valorisation.

Scroll