fr | en

Séparés par des virgules

Lancement des Cordées de la réussite

Dispositif national d’égalité des chances, les Cordées de la réussite visent à accroître l’ambition scolaire de lycéen∙nes issu∙es de milieux socio-culturels moins favorisés. Son lancement pour l’année 2023 a eu lieu à l’IUT Angers-Cholet le mercredi 18 janvier en présence notamment de Sabine Mallet, vice-présidente Formation et Vie universitaire à l’Université d’Angers, Katia Beguin, rectrice des Pays de la Loire, et Dominique Chevrinais-Poglio, inspectrice de l’académie.


Frédéric Guegnard, Sabine Mallet, Katia Beguin, et Dominique Chevrinais-Poglio ont donné le coup d'envoi des Cordées de la réussite 2023.
Pour eux, c’était un premier pas à l’université. Environ 150 élèves originaires de deux collèges et de plusieurs lycées du département (voir ci-contre) étaient invités mercredi 18 janvier à la journée de présentation des Cordées de la réussite pour l’année 2023.

Financé par le rectorat et la préfecture, ce programme est piloté dans le Maine-et-Loire par l’Université d’Angers, en coopération avec l’Inspection académique, et « vise à lever les obstacles psychologiques, sociaux et culturels qui peuvent freiner l’accès des jeunes aux formations de l’enseignement supérieur, assure Sabine Mallet. Ce sont des jeunes volontaires et repérés par leur établissement. » « Nous sommes ici dans une université qui se distingue positivement par sa capacité à faire réussir ses étudiants », a tenu à rappeler de son côté Katia Beguin.

Plusieurs rendez-vous cette année

Plusieurs ateliers étaient organisés à l’IUT Angers-Cholet afin de favoriser la connaissance des élèves entre eux, et de leur présenter l’université. François Pantin, directeur de l’IAE Angers, est ainsi intervenu pour détailler, en particulier, les métiers de la gestion et du management, et les formations proposées par l'IAE

Il existe au total huit groupes de Cordées, chacun rattaché à un établissement d’études supérieurs angevin différent avec sa propre spécialité : l'Université d'Angers avec l'Esthua (métiers du tourisme) et l'IAE Angers (métier du management), l'ESA (découverte des sciences du vivant), l'Essca (accompagnement des collégien∙nes dans leur projet scolaire et professionnel), l'Eseo (métier d’ingénieur), l'Esaip (métier de l’ingénierie). « Il est aussi possible de découvrir les études médicales, et de changer de cordée d’une année scolaire à l’autre, précise Frédéric Guégnard, chargé de mission Liaison lycée-université à l’UA. Le groupe initial Elan 49 est lui piloté par l’UA - via le SUIO-IP -, et rassemble 35 élèves de seconde. »


Les élèves ont appris à se connaître lors de plusieurs ateliers.

Dans cette cordée Elan 49, le but est de développer plusieurs compétences transversales nécessaires à leur réussite dans le supérieur (autonomie, créativité, curiosité, confiance en soi, travail collaboratif), au travers de nombreux rendez-vous qui seront proposés cette année : un atelier d’orientation le 13 février, des visites d’entreprises du 17 au 21 avril, un séjour en juin dont le lieu reste encore à définir, la découverte du dispositif M’essayer c’est m’adopter en octobre, et un atelier culturel au Quai en novembre.

La journée s’est terminée par une signature de conventions entre la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale, l'UA, et les Établissement publics locaux d'enseignement (EPLE) engageant officiellement les partenaires pour le bon déroulement du dispositif sur l'année à venir.

En savoir plus

Plusieurs lycées participent aux Cordées de la réussite : Blaise-Pascal (Segré), Julien-Gracq (Beaupréau-en-Mauges), Europe (Cholet), Renaudeau (Cholet), Sadi-Carnot - Jean-Bertin (Saumur), Jean-Bodin (Les Ponts-de-Cé), Henri-Bergson (Angers), Emmanuel-Mounier (Angers) et Joachim Du Bellay (Angers). Deux collèges en sont également membres : Jean-Rostand (Trelazé) et Montaigne (Angers).

Scroll