fr | en

Séparés par des virgules

Projection-débat "L’Homme qui répare les femmes"

L’Université d’Angers en association avec l’association Femmes d’ici et d’ailleurs et son festival Égali’terre ont décidé de mettre en avant, à l’occasion de l’édition 2022 du Mois du genre, le combat du Dr Denis Mukwege, médecin gynécologue formé à Angers, prix Nobel de la Paix en 2018.

Né à en 1955, Denis Mukwege a choisi son pays pour exercer sa profession à l’hôpital de Panzi, à Bukavu. Depuis son hôpital, « l’homme qui répare les femmes », comme il est surnommé, médiatise la cause des femmes victimes de violences sexuelles perpétuées dans les conflits de l’est de la République Démocratique du Congo, un pays parmi les plus pauvres de la planète mais au sous-sol extrêmement riche. Sa lutte incessante pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les coupables, dérange. Fin 2012,  Denis Mukwege a été l’objet d’une nouvelle tentative d’assassinat, à laquelle il a miraculeusement échappé. Menacé de mort, ce médecin au destin exceptionnel vit dorénavant sous la protection des Casques bleus des Nations unies. Mais il n’est plus seul à lutter. À ses côtés, des femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, sont devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix, assoiffées de justice.

C’est ce destin et ce combat que raconte le film documentaire de Thierry Michel et Colette Braeckmann, « L’Homme qui répare les femmes », sorti en 2016, et qui sera projeté le 10 mars dans le cadre du Mois du genre.

La séance sera suivie d’un débat associant des médecins gynécologues proches de Denis Mukwege et des représentantes des associations Les Enfants de Panzi et France Kivu.

À noter : en écho à cette soirée, le forum du Qu4tre accueillera à compter du 8 mars et pour la fin du mois, une exposition de 19 images issues du film documentaire.

 

Horaire : 19 h
Lieu : Le Qu4tre
Gratuit, sur inscription. S'inscrire

Scroll