fr | en

Séparés par des virgules

Trois cents professionnels attendus au séminaire de génétique clinique

Organisée par l’Association française de génétique clinique et parrainée par l’Université d’Angers et le CHU, la 33e édition du séminaire de génétique clinique se déroulera au centre des congrès les 2 et 3 février 2023 et rassemblera plus de 300 généticiens cliniciens, biologistes et neurologues.

« Le monde de la génétique est petit mais c’est une discipline qui occupe une place de plus en plus importante », assure Christophe Verny, chef du service de neurologie au CHU d’Angers, professeur des universités, et animateur au sein de la filière de santé maladies rares Brainteam, qui participe à l’organisation de la 33e édition du séminaire de génétique clinique, avec l’unité de recherche Mitovasc et la Fédération française de génétique humaine.

Cet événement majeur sera l’occasion pour les participant∙es d’échanger à propos de questions d’actualité dans l’exercice de la génétique : maladies mitochondriales, génétique et sclérose en plaques (deux thématiques qui feront aussi l’objet de conférences), neuropathies, etc.

Autre temps fort, la présentation de la « boîte à outils » du neurogénéticien. « On pourrait croire que le test génétique est le seul outil du neurologue mais il en existe plusieurs maintenant : l’imagerie, l’électroencéphalogramme, les biomarqueurs, ou encore l’électromyogramme, énumère Christophe Verny. Cette boîte à outils sera détaillée par des docteurs et professeurs de différents CHU (Nancy, Lyon, Limoges, Montpellier, Paris) afin que certains neurologues complètent leurs connaissances. »

A noter également l’intervention de Dan Miléa, directeur du Singapour Eye Research Institute, grand spécialiste des neuropathies optiques héréditaires et ancien professeur d’ophtalmologie au CHU d’Angers.

Cent posters en neurogénétique et génétique clinique seront exposés et trois d’entre eux recevront un prix le vendredi. Ouvert aux professionnel∙les de la santé et du paramédical, chercheur∙es, étudiant∙es et industriels, ce séminaire sera également l’occasion pour la Société francophone de neurogénétique, créée en 2022 et domiciliée au CHU d’Angers, de tenir sa première assemblée générale.

Scroll