fr | en

Séparés par des virgules

Claire ARCHERMaster Biologie Végétale parcours Gestion de la Santé des Plantes

 

 

La curiosité pour le végétal s’est manifestée très tôt chez Claire ARCHER. Baignée dans une atmosphère bucolique dès sa plus tendre enfance dans le jardin de ses parents, c’est en partie au château de Villandry qu’est née cette vocation. « Mes parents m’ont souvent raconté cette visite à Villandry lorsque j’avais 7 ans. Je me suis prise de passion pour le travail des jardiniers de ce château. C’est simple, je ne voulais plus repartir ».
Retour sur le parcours d’une passionnée.

Claire Archer

Chargée d'expérimentation

 

Après un Bac STAV, Claire se lance en BTS Production Horticole au lycée Le Frêne à Angers. Elle décide de poursuivre son parcours à la Faculté des Sciences en suivant la Licence Professionnelle Gestion de la Santé des Plantes. « Cette formation m'a beaucoup plu parce que nous avions bon nombre de cours avec des professionnels qui nous ont vraiment ouvert l'esprit sur des choses différentes ». Elle entre en troisième année de licence générale pour ensuite intégrer le Master Biologie Végétale parcours Gestion de la Santé des Plantes. « Je n’ai pas de Bac Scientifique. Par conséquent il me manquait certaines bases. L'année de L3 m'a permis d’en acquérir plusieurs nécessaires à la poursuite de mes études ». Durant ses deux années de Master, Claire a cumulé plusieurs expériences en tant que stagiaire. « En M1 j’ai fait 2 mois de stage à l’Institut de Recherche en Horticulture et Semences en laboratoire. Je me suis rendu compte que la recherche fondamentale pure n'était pas vraiment ce qui m'intéressait. Je préférais allier une partie terrain et une partie bureau et non pas exclusivement être dans un laboratoire ». En Master 2, son choix se porte naturellement sur le parcours appliqué. « J'ai candidaté à un stage de 6 mois au Comité de Développement Horticole de la Région Centre via la plateforme Ipoline en tant que technicienne d'expérimentation. Je devais mettre en place l'expérimentation avec différentes modalités, des tests d’auxiliaires, et en parallèle faire un suivi chez un producteur de jasmin étoilé qui subissait des problématiques d’acariens. Le but étant de mettre au point une stratégie de lutte alternative sans produits phytosanitaires, de manière écologique ». À la suite de ce stage terminé en août 2018, elle obtient le poste de Technicienne d’expérimentation en septembre, et se voit promue Chargée d'expérimentation en janvier 2019. « J'ai davantage de responsabilités à ce poste. Notamment avec le cahier des charges concernant les bonnes pratiques d'expérimentation qui permet de réaliser des essais d'homologation des produits. Et je suis devenue maître de stage à mon tour »

 

 

Aujourd’hui, Claire ARCHER se dit fière de son parcours.
« Je pense que le côté vraiment professionnalisant au début et complété par l'académique après est un plus, maintenant avec le recul je ne regrette rien dans mes choix. En BTS on m’a appris à produire une plante. En licence professionnelle et après en master on aborde vraiment le côté scientifique. Ces différentes formations s’allient plutôt bien pour comprendre comment bien conduire la culture d’une plante. Cela demande une technicité, qui s'acquiert aussi avec l'expérience »

 

Scroll