fr | en

Séparés par des virgules

1000 ans d'audace

L'Université d'Angers trouve son origine au XIe siècle, lorsque naquit le centre d'études supérieures appelé « Étude » ou « École » d'Angers. Elle prit le nom d'université (studium) en 1337 ; elle était la cinquième de France dans l'ordre de création (après Paris, Orléans, Toulouse et Montpellier). Au départ constitué de la seule Faculté de droit, l'établissement s'agrandit en 1432 avec la création des Facultés de médecine, arts et théologie. À la fin du XVe siècle, l'université comptait alors 1 000 étudiants.

La Révolution française interdisant les « corporations privilégiées », l'Université d'Angers, comme toutes les autres, est supprimée en 1793. Ce qui n'empêcha pas l'enseignement de se poursuivre, mais sous une autre forme. Tels les cours publics et gratuits de médecine mis en place par l'Administration centrale du Département dès 1796. S'en suivit la création de l'École de médecine d'Angers en 1807 sans qu'elle ne puisse toutefois délivrer de diplômes. Une École supérieure des lettres et des sciences reprit du service en 1853 et fonctionna pendant quelques décennies, avant d'être supprimée en 1885.

Seconde Naissance

La naissance du Centre scientifique universitaire en 1958, puis de l’IUT en 1966, du Collège juridique universitaire en 1968 et enfin du Collège littéraire universitaire en 1970 ont amorcé la promotion du Centre universitaire d'Angers au rang d'Université. En 1971, près de deux siècles après sa suppression, voilà l'Université d'Angers enfin reconstituée.

Cette refondation s’accompagne d’une extension rapide. Autour de l'IUT, le campus de Belle-Beille se développe avec l'implantation de la Faculté des sciences, et des Facultés de droit et de lettres. La Faculté de médecine, construite en 1970-1971, demeure aux abords du CHU. Milieu 1990, la Faculté de droit s’installe en centre ville et un nouveau campus se développe autour d’elle dans le quartier Saint-Serge ; la présidence et les services centraux de l’Université s’y implantent également. Deux antennes sont ouvertes : à Cholet en 1987, puis à Saumur en 2004.

Enracinement

Comptant 7 000 étudiants en 1981, l'Université est rapidement devenue de plein exercice et a su trouver son identité dans un périmètre régional d’enseignement supérieur dense. A partir des années 1980, elle s'est en effet développée dans toutes les dimensions. Outre les formations dispensées dans les Facultés historiques, de nouvelles ont fait leur apparition dans les domaines du tourisme (1982-1983), de l'ingénierie (début 1990) et du végétal (1993). Dans plusieurs domaines, la recherche menée s’appuie sur des partenariats avec les grands organismes de recherche (CNRS, INRA, INSERM). De nombreuses formations professionnalisantes ont parallèlement été créées. L' Université d'Angers compte aujourd'hui près de 25 000 étudiants.

Les grandes dates de l'UA :

  • XIe siècle : Naissance de l'« Étude » ou l'« École » d'Angers
  • 1337 : L'« École » d'Angers devient Université
  • 1432 : Les Facultés de Médecine, Arts et Théologie viennent s'ajouter à la Faculté de Droit
  • 1793 : Suppression de l'Université d'Angers
  • 1807 : Création de l'École de Médecine d'Angers
  • 1853 : Création d'une École supérieure des Lettres et des Sciences (supprimée en 1885)
  • 1958 : Naissance du Centre scientifique universitaire
  • 1966 : Nous plantons dans un champ de vaches l’un des 1ers IUT de France
  • 1971 : Le Centre universitaire d'Angers devient Université
  • 1982 : Nous élisons l’une des toutes 1res présidentes d’université
  • 1989 : Nous signons le 1er contrat quadriennal avec l’État
  • 1996 : Nous donnons à voir de l’art contemporain dans une BU
  • 1998 : Nous nous dotons d’un réseau universitaire haut-débit
  • 1999 : Nous sommes les premiers à nous donner d'étudiants relais-santé
  • 2000 : Nous développons des formations professionnalisantes tournées vers l'insertion pro.
  • 2010 : Nous ouvrons pour la 1ère fois une BU la nuit jusqu'à 22h30
  • 2014 : Nous lançons le guichet unique d'accueil Infocampus
  • 2015 : Nous lançons Pluripass une alternative à la Paces
  • 2016 : Nous créons le Lab'UA pour soutenir l'innovation pédagogique

Actualités en lien

  • L’IUT d’Angers-Cholet a invité ses anciens diplômés le 16 septembre, date officielle retenue pour célébrer le cinquantième anniversaire de la naissance des IUT en France. Près de 200 ont fait le déplacement.
  • La Faculté de droit, d’économie et de gestion a fêté ses 50 ans lors d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée aux Greniers Saint-Jean le 4 décembre 2018.

Les présidents de l'UA

  • René Rouchy (1971-1972) Gynécologue-obstétricien, ancien patron de la maternité d'Angers et ancien doyen de la faculté de médecine. Décédé en 1995.
  • Henri Legohérel (1972-1976) Professeur de droit public, ancien doyen de la Faculté de droit, deux fois recteur d'académie : de 1976 à 1982 à Besançon, de 1987 à 1990 à Poitiers.
  • Jean-Claude Rémy (1976-1982) Professeur des universités, il a fondé le laboratoire de physico-chimie des surfaces en 1970 et dirigé l'Ensam d'Angers de 1985 à 1996.
  • Geneviève Rivoire (1982-1987) Professeur d'optique non linéaire, elle a soutenu son doctorat devant Alfred Kastler, prix Nobel. Arrivée à Angers en 1963 pour participer à la création de l'IUT, elle l'a dirigé de 1971 à 1975.
  • Michel Bonneau (1987-1992) Géographe, il a crée un IUP de tourisme devenu l'ESTHUA, aujourd'hui 1er pôle européen de formations en tourisme.
  • Pierre Jallet (1992-1997) Professeur de médecine nucléaire, agrégé de médecine, docteur d'État en médecine et docteur d'État en sciences physiques. Directeur du Centre Paul Papin de 1999 à 2005.
  • Jacques Louail (1997- 2002) Géologue, nommé professeur à Angers en 1983. Il a vu l'université passer de 8 000 à 18 000 étudiants.
  • Alain Barreau (2002- 2007) Professeur de physique, enseignant à l’Istia.
  • Daniel Martina (2007- 2012) Maître de conférences en sciences économiques. Il a été élu en mai 2009 à la tête du PRES "Université Nantes Angers Le Mans" (L'Unam)
  • Jean-Paul Saint-André (2012-2016) Professeur des universités-praticien hospitalier en anatomie pathologique. Ancien doyen de la Faculté de santé. En 2018, il pilote le groupe de travail interministériel sur la refonte des études de santé.
  • Christian Roblédo (2016- ...) Professeur de gestion, ancien directeur de l'Istia, école d'ingénieurs de l'UA et ancien vice-président du conseil d'administration de 2012 à 2016, il est actuellement en fonction.

Ouvrage

Histoire de l'UA

A l'occasion des 40 ans de l'UA en 2011 un livre retraçant l'histoire de l'établissement a été édité aux PUR (Presses Universitaires de Rennes) sous la direction d'Yves Denéchère et Jean-Michel Matz. 

Scroll