fr | en

Séparés par des virgules

L'art urbain égaye les locaux du Suaps

Entamé il y a deux ans, le projet de faire se rencontrer la culture sportive et la culture artistique au sein des locaux du Service universitaire des activités physiques et sportives (Suaps) se poursuit. Une nouvelle fresque vient d'être réalisée, fin novembre 2020, dans la salle de danse. Elle est l’œuvre de Raizyn, un graffeur angevin.

Même si les locaux du Suaps sont fermés en raison du contexte sanitaire, la nouvelle œuvre d'art qui égaye les lieux se dévoile déjà sur Internet. Pour l'apercevoir, il faut se rendre sur une récente vidéo de danse en couple (voir ci-dessous) réalisée dans la cadre de la deuxième saison de Cocoonecté.

La fresque a été réalisée les 26 et 27 novembre 2020 par Raizyn, un graffeur angevin. « J'ai déstructuré les lettres du mot Suaps puis j'ai ajouté des couleurs pour dynamiser l'ensemble et symboliser les différentes composantes de l'Université d'Angers », décrit l'artiste, passionné d'art urbain depuis son adolescence. Celui-ci connaît bien l'UA car il y exerce son activité professionnelle quand il n'est pas avec des pinceaux et des bombes aérosols à la main. « J'utilise un style géométrique abstrait. Les feuilles volantes évoquent le temps qui passe et les cercles deux yeux qui ne se lassent pas de contempler les merveilleux danseurs et danseuses », métaphorise Raizyn.

Symbole d'un lieu vivant


La fresque réalisée par Raizyn.
La nouvelle fresque réjouit Alexandre Pietrini, le directeur du Suaps« Cela met de la vie dans nos locaux vides en ce moment. Tous nos membres qui l'ont vu ont fait part de leur plaisir et satisfaction. Cela démontre que le Suaps continue à être un lieu de rencontres et d'échanges. » Très attaché à cette notion de mélange des genres et des cultures, Alexandre Pietrini veut poursuivre cette dynamique débutée il y a deux ans par une première œuvre réalisée dans le gymnase. « Nous sommes en contact avec Plus de couleurs, un collectif d'artistes nantais issus du graffiti pour élaborer de nouveaux projets. L'idée est qu'ils viennent s'imprégner des lieux et qu'ils nous fassent des propositions », précise-t-il. La mue artistique des locaux du Suaps n'est donc pas encore achevée.

La fresque en images

Scroll