fr | en

Séparés par des virgules

Concert de Joh Berry, Arno, Stav

L'Université, le Chabada et le Crous de Nantes, organisent les Concerts en Terrasse mardi 18 mai prochain. Il s'agit de concerts intimistes d'artistes angevins JOH BERRY, ARNO GONZALEZ et STAV, disposant de 20 minutes chacun, dans des lieux universitaires qui sortent de l'ordinaire : cette date se déroulera sur la terrasse du Qu4tre de l'UA , 4 allée François Mitterrand. 

Ces concerts, gratuits, auront lieu mardi 18 mai entre 12h et 14h sur la terrasse du Qu4tre de l'Université d'Angers.
En raison de la situation sanitaire, et afin de limiter la présence du public, ils sont ouverts à 20 étudiants maximum, sur réservation obligatoire.
Remplir le formulaire

- ARNO GONZALEZ 
Dj, producteur, remixeur, Arno Gonzalez explore depuis plus de 20 ans une musique électronique dansante mais exigeante, sans renier la house et la techno des origines, s’aventurant parfois dans des contrées mélodiques proche de l’electronica, fédérerant un public sans pour autant faire de 
concessions.
Ses prestations à l’international  (Allemagne, Russie, Canada, Espagne, Barein…) et en France (Astropolis, Paco Tyson, Made Festival, Rex Club…) ont toujours été une source d’inspiration et de rencontres, un moteur pour inviter des artistes rares lors de ses événements « Domingo » et 
« Modern » et ainsi faire le lien avec la scène locale de sa belle cité angevine.

 

-  JOH BERRY
Joh Berry se démarque tout d'abord par son jemenfoutisme à toute épreuve. Après un premier EP (Mood) qui le propulsa sur les devants de la scène Angevine, il revient aujourd'hui avec le second du nom : Mood2. Accompagné de son beatmaker attitré Pesco, il vous transportera dans un univers marqué par des sonorités électro . Oscillant entre deep-house et trap, ces textes proches de la vie normale ne pourront pas vous laisser indifférent. Jojo c'est l'homme qui laisse entrer la chanson française dans une soirée club et qui ne manquera pas de bruler la scène a la moindre occasion.

 

-  STAV
S’octroyant une totale liberté sur le fond comme sur la forme, Stav conte la lose touchante des soirées en boîtes de province (‘Envie’) comme ses aspirations de chanteur sans voie. Il en profite même pour se lancer dans une improbable relecture de Starmania (‘Stavmania’), sans jamais oublier de se moquer de lui-même et de ses semblables. Avec son EP ‘Musique de supermarché’, Stav continue de monter à la (grande) surface de la scène alternative française et étoffe sur sept titres la carrure de son personnage, dont il cultive l‘attachante singularité. De ‘Boom Boom’, single au clip impeccable et à l’ironie
douce-amère, au travers duquel il nous place avec tendresse et férocité face au miroir de nos contradictions écolos, jusqu’à ‘Rendez-vous’, où il évoque avec humour ses craintes face à l’engagement sentimental, le chanteur vogue entre sérieux et dérision, à la fois victime et bourreau. Capitaine d'un bateau à la dérive, Stav chante l’absurdité de sa traversée
de la vie, contemplant son reflet dans un miroir aquatique. Le radeau coule, bienvenu à
bord.

Scroll