fr | en

Séparés par des virgules

Job dating virtuel : « Je suis soulagé d'avoir trouvé un stage »

Les 5 et 6 novembre s’est tenu un événement unique en son genre à l’UA : un job dating virtuel. Il s’agissait de la transformation numérique du traditionnel forum des métiers pour les domaines de l’ingénierie et de l’informatique organisé chaque année par Polytech Angers. Alan, étudiant en master 2 à l'IAE d'Angers et Inas, étudiante en master 2 à Polytech Angers y ont participé. Ils sont heureux d'avoir décroché un stage grâce à cette initiative.

Alan, étudiant en master 2, IAE

Au téléphone, on entend sa satisfaction. « Je suis vraiment soulagé d'avoir trouvé un stage d'autant que le nombre d'offres commençait à se réduire », confie Alan, étudiant en master 2 comptabilité, contrôle et audit (CCA) à l'IAE d'Angers. Une opportunité qu'il a décroché lors du job dating virtuel co-organisé les 5 et 6 novembre par 4 composantes de l’UA (voir ci-contre). Avant cet événement, Alan a eu des difficultés dans ses recherches : « Le contexte est très compliqué. J'avais déjà envoyé de nombreuses candidatures et courriels sans que cela n'aboutisse. J'avais même eu quelques entretiens. L'on me disait qu'il y avait beaucoup de demandes et peu d'offres. »

Bonne communication

Quand il a reçu un courriel mentionnant l’organisation du job dating virtuel, Alan n'a pas hésité à postuler. « Il y a surtout une offre qui m'intéressait. Je me suis focalisé dessus », explique le jeune homme de 24 ans. Il bloque alors un créneau horaire et prend rendez-vous pour l'entretien qui s'est fait par visioconférence le 6 novembre dernier dans le cadre de la 8e édition du Forum de l'audit. Un rendez-vous spécifique co-organisé par l'IAE et la Chaire Règles et Marchés en partenariat avec la Compagnie régionale des commissaires aux comptes d'Angers qui était intégré au job dating virtuel. « C'était très pratique. Avec la visioconférence, l'on voyait tout le monde comme durant un vrai entretien. J'ai pu échanger avec la responsable des ressources humaines et une chef de mission de la société concernée », précise-t-il.

La bonne nouvelle, celle de son recrutement, est tombée lundi dernier. Alan fera un stage rémunéré de 5 mois - de février à fin juin - au sein du cabinet comptable de Fidaco, une société basée à Angers. « On a vraiment été bien informé pour cet événement. On a reçu de nombreux courriels et même des relances à chaque fois que de nouvelles entreprises s'inscrivaient », tient à conclure Alan.

Inas, étudiante en master 2, Polytech Angers

Avoir la possibilité de choisir son lieu de stage : c'est ce qui vient d'arriver à Inas, étudiante en master 2 Ingénierie des systèmes et management de projets (ISMP) à Polytech Angers, après le job dating virtuel. L'étudiante avait bien préparé ce rendez-vous en amont. Elle a ainsi pu réaliser 12 entretiens dont 3 par visioconférence. « C'était vraiment facile de s'organiser pour être efficace. On avait une description détaillée des offres avec le profil du recruteur qui était aussi mentionné. J'allais sur la plateforme LinkedIn pour me renseigner sur eux », explique Inas. 

Prendre confiance

Après ces entretiens, Inas a reçu deux offres de stage. « La première proposition est arrivée seulement 20 minutes après l'entretien. La seconde offre faisait suite à un deuxième entretien technique passé peu de temps après le job dating virtuel », détaille l'étudiante de 21 ans. Après réflexion, son choix s'est portée vers Worldline, un des leaders mondiaux des services de paiement.

Au-delà de la satisfaction d'avoir trouvé un stage, Inas se réjouit de l'expérience engrangée avec le job dating virtuel : « J'avais des craintes au début de ne pas réussir à convaincre. Au final, tout s'est bien passé. J'ai été très satisfaite car les 12 entretiens m'ont permis d'avoir beaucoup d'informations sur comment se déroule un entretien professionnel. » De quoi la rassurer avant d'entrer sur le marché du travail. « Je serai plus à l'aise pour me présenter à un entretien d'embauche », se félicite-t-elle.

Organisation

En dehors des étudiants, le job dating virtuel a rassemblé 41 entreprises. Au total, 237 stages et 14 parcours en alternance étaient offerts. Ce job dating virtuel a été co-organisé par 4 composantes de l’UA (Polytech, la Faculté des sciences, l'IAE et l’IUT) en collaboration avec la société Seekube, spécialisée dans l’organisation de salons virtuels.

Des anciens élèves invités à participer

Pour la première fois, des anciens élèves diplômés de l’UA depuis moins de 5 ans dans les domaines concernés par le job dating virtuel  étaient invités à participer à l'événement. « L’ouverture aux anciens élèves est une première. On a souhaité les associer en raison des tensions sur le marché de l’emploi du fait que de nombreux recrutements ont été gelés », explique Charlotte Brosset, responsable des relations aux entreprises au sein de la Faculté des sciences. Ainsi, 85 offres d’emploi étaient proposées.

Scroll