fr | en

Séparés par des virgules

La montée en puissance des outils et infrastructures numériques

Depuis plusieurs année, l’UA s’est engagée dans une politique de transformation digitale. Face aux défis qu’impose la crise du coronavirus, elle s’appuie sur ses infrastructures et les outils d’apprentissage et de collaboration déployés pour assurer la continuité des activités pédagogique et administrative. 

Avec la crise sanitaire et la mise en confinement de la population, « nous venons de faire  un grand saut en avant, indique Stéphane  Amiard, vice-président Numérique et patrimoine à l’UA. Nous sommes passés de 10 % des collègues en télétravail à  95 %, et nous devons assurer des cours en ligne pour 24 000 étudiants !  Alors toutes les équipes sont sur le pont pour que les serveurs tiennent et pour  que nous puissions développer à la fois des tutoriels  pour que chacun prenne en main les  outils  comme Teams ou  Panopto  et  pour qu’un maximum de contenus pédagogiques soient produits ».

La montée en puissance de la charge numérique s’illustre par des chiffres vertigineux. Panopto, la plateforme vidéo qui permet de filmer et de diffuser des cours, a connu une très forte hausse de sa fréquentation : dès le lundi 16 mars, quelque 10 000 minutes ont été créées, et 30 000 le mercredi suivant. Sur la plateforme d’apprentissage Moodle, on dénombrait jusqu’ici 200 à 300 connexions simultanées ; la moyenne avoisine aujourd’hui les 900.

Les réseaux et serveurs de l’UA sont « en capacité d’absorber cette charge, rassure Thierry Oger, responsable du service Systèmes et réseaux. D’autant que la quasi-totalité des gens travaillent depuis chez eux ». L’équipe de neuf informaticiens s’attèle à maintenir en bon état de fonctionnement l’ensemble des voies de communication (téléphonie, mail…) « Notre priorité est d’essayer d’augmenter la capacité d’accès sécurisé à nos serveurs, via le VPN, pour que chacun puisse travailler de chez soi comme à son bureau. Pour l’instant, c’est un peu compliqué entre 14h30 et 16h30 ; donc si les personnels peuvent éviter cette tranche horaire et décaler leur accès… »

Prise en main

L'évolution des connexions à la plateforme Moodle
L'évolution des connexions à la plateforme Moodle
La transformation digitale des enseignements a débuté il y a plusieurs années à l’UA. « Globalement, nous avions déjà déployé les outils essentiels à des cours et du travail à distance, avec Moodle, Panopto, ou encore avec la suite Office365, constate Daniel Bourrion, responsable du Service de transformation numérique de la DDN. Aujourd’hui, du fait du contexte, nous voyons arriver des collègues qui semblaient assez éloignés de cet univers numérique, parce qu’ils sont contraints de s’y mettre. Et ça se passe plutôt bien, ils prennent les outils en main, même si la transition est un peu violente ».

Le Lab’UA est là pour les épauler. L’équipe de 15 ingénieurs pédagogiques a reçu quelques 200 demandes d’aide et de conseils lors de la première semaine de fermeture. « Nous nous sommes organisés pour faire face à cet afflux, explique Nathalie Lusson, responsable du Lab’UA. Avec deux autres collègues, nous traitons les demandes qui arrivent sur le mail labua [@] univ-angers.fr (labua @ univ-angers.fr) et les dispatchons auprès des ingénieurs pédagogiques les plus à même d’y répondre ». Un certain nombre de ces demandes venaient de vacataires et d’intervenants extérieurs qui n’avaient pas accès à Moodle. Le problème a été résolu. Beaucoup d’enseignants se sont aussi renseignés sur les moyens de communiquer directement avec leurs étudiants. « Dans Moodle, il y a un forum spécial », rappelle Nathalie Lusson. « Dans l'immédiat, ce sont des questions très pratiques, urgentes, mais je pense que nous serons bientôt sollicités pour les accompagner sur du travail à plus long terme, sur les possibilités pédagogiques liées au numérique ».

Du côté du Service assistance aux utilisateurs (Sami), plus de 150 demandes d'assistance sont remontées sous forme de tickets cette semaine, dont 80 % ont été traitées dans la journée même du dépôt par les 22 agents mobilisés sur cette mission.

Appel au civisme


Pour garantir leur continuité, les services numériques et infrastructures de l’UA doit être utilisés avec raison  : pensez à l’intérêt de chaque mail, n’utilisez pas les listes de diffusion inutilement, envoyer des liens à télécharger plutôt que des pièces jointes volumineuses, privilégiez les conférences audios aux visioconférences… L’enjeu est collectif.
 

Scroll