fr | en

Séparés par des virgules

Camille Blin, nouvelle vice-présidente Étudiant·e·s

Inscrite en psychologie, Camille Blin a été élue vice-présidente étudiante par la Commission de la formation et de la vie universitaire, le 9 mars 2020. Elle représentera les 24 000 étudiants de l’Université d’Angers lors des deux prochaines années, en remplacement d’Axel Lambert.

Issue des élections du 21 janvier 2020, la nouvelle Commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) s’est réunie pour la première fois lundi dernier. Après avoir porté à la tête de l’instance Sabine Mallet, les membres de la CFVU ont élu Camille Blin à la vice-présidence étudiante. La candidate de la liste « Des élu·e·s de proximité pour un service public de qualité », soutenue par l’Unef, a recueilli 19 voix, contre 18 pour le représentant de « Bouge ta fac avec la Fé2A », Robin Labouret.

Camille Blin, nouvelle vice-présidente Étudiant·e·s
Camille Blin, nouvelle vice-présidente Étudiant·e·s
Étudiante à l’Université d’Angers depuis septembre 2018, après un bac littéraire, Camille Blin, 19 ans, est inscrite en 2e année de licence Psychologie. Son engagement dans la vie de l’établissement a débuté dès les premiers mois après son arrivée, comme représentante de sa promotion. Membre de l’équipe dirigeante du Bureau des étudiants de l'Association de psychologie angevine (BDE APA), elle a été élue au conseil de gestion de la Faculté des lettres, langues et sciences humaines à l’automne dernier. « Au lycée, j’étais déléguée de classe. J’ai toujours eu envie de m’investir dans les établissements où j’étudiais », indique l’ancienne lycéenne d’Henri-Bergson (Angers).

Au cours de son mandat de 2 ans, Camille Blin entend représenter « toutes les étudiantes et tous les étudiants, et pas seulement ceux de l’Unef ou des associations qui me sont proches ».

Projet d'épicerie solidaire

Pour appuyer sa candidature à la vice-présidence, elle a fixé un certain nombre de projets prioritaires, comme la création d’une épicerie solidaire. « L’idée serait de récupérer des invendus alimentaires qui seraient redistribués gratuitement à tous ceux et toutes celles qui estiment en avoir besoin. Nous sommes déjà en train d’en discuter avec le Secours populaire ».

La jeune femme entend également lutter contre la précarité menstruelle, en généralisant le principe des distributeurs gratuits de protections périodiques, au-delà de l’initiative étudiante portée par l’association Règle on ça ! à l’IUT et à la Faculté des lettres, langues et sciences humaines.

Autre projet : la mise en place d’un festival étudiant contre le racisme et les discriminations, mêlant débats, concerts, films… « afin de sensibiliser le plus grand nombre à ces problématiques ».

Camille Blin déplore la faible participation des étudiant·e·s aux dernières élections, et plus généralement constate à regret un manque d’implication dans la vie institutionnelle ou associative de l’établissement. L’un de ses objectifs sera de stimuler la démocratie étudiante et l’envie d’engagement.

Consulter l’intégralité des propositions de Camille Blin

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Scroll