fr | en

Séparés par des virgules

Réhabilitation énergétique : l’UA dotée de 8,5 millions d’euros par le plan de relance

À l’Université d’Angers, neuf chantiers de rénovation énergétique vont être financés par le plan « France relance » pour un total de 8,5 millions d’euros. La bibliothèque universitaire (BU) à Belle Beille et le site Amsler de la Faculté de santé en sont les deux projets phares.

L’annonce est tombée avec un peu de retard. Initialement prévue le 1er décembre 2020, l’officialisation des projets de réhabilitation énergétique financés dans le cadre du plan de relance s’est faite le 14 décembre 2020. Sur les 2,7 milliards d’euros versés à l’échelle nationale, 16 millions d’euros ont été attribués pour des chantiers dans le Maine-et-Loire.
Aperçu de la future enveloppe de la BU Belle Beille.
Plus de la moitié de cette dernière somme est liée à des travaux à l’Université d’Angers : celle-ci va bénéficier de 8,5 millions d’euros qui financeront 9 projets.

BU Belle Beille : une porte sud

Le principal chantier est lié à la rénovation énergétique de la BU du campus Belle Beille. Doté de 5,17 millions d’euros, le projet consiste à améliorer le comportement énergétique et le confort du bâtiment qui souffre de désordres structurels importants (infiltration, double vitrage vieillissant, isolation thermique minimale). « Ceci va permettre de réduire de 60% la consommation énergétique de ce site. Ce chantier permettra aussi de favoriser les mobilités douces avec la création d’une porte sud permettant un accès facilité à la future ligne de tramway depuis la BU », ajoute Stéphane Amiard, vice-président Patrimoine, Transitions écologique et numérique à l’UA.
Aperçu de la future porte sud de la BU Belle Beille.
En raison des critères liés au plan de relance, la livraison prévisionnelle du bâtiment est fixée au 31 décembre 2024 au plus tard.

Site Amsler : fin de chantier

L’autre projet phare financé par le plan de relance concerne le site Amsler de la Faculté de santé. Doté de 2,81 millions d’euros, il va permettre d’achever la réhabilitation énergétique des dalles de médecine. « Ce chantier sera le point final de 15 ans de travaux. Il est déjà inscrit dans les études de conception qui sont en cours de réalisation », précise Stéphane Amiard. Les bâtiments A à I sont concernés. Là encore, en raison des critères liés au plan de relance, la livraison prévisionnelle des bâtiments est fixée au 31 décembre 2023 au plus tard.

Nouvelle façon de travailler

Pour
Vue aérienne du site Amsler de la Faculté de santé.
obtenir les financements liés au plan de relance, les équipes de l’UA ont modifié leur façon de travailler. « Il y avait des contraintes fortes concernant les dates de notification des marchés publics et celles de livraison des bâtiments. Il fallait aussi chiffrer très précisément les économies d’énergie réalisées. Pour respecter ces critères on a été obligé de prioriser les opérations et anticiper. Par exemple, le service des marchés avait déjà commencé à travailler sur les projets présentés avant même l’officialisation de leur financement par France relance ce qui nous a permis de gagner 4 mois. Grâce à cette prise de risque, on va pouvoir respecter les délais très courts », détaille Stéphane Amiard qui se « réjouit » du travail réalisé.

Les autres projets financés
Outre les deux principaux projets – BU Belle Beille et site Amsler – 7 autres chantiers sont financés par « France Relance » :
- deux remplacements de chaufferies sur le site Daviers de la Faculté de Santé pour 255 000€
- quatre projets de rénovation d’éclairages concernant le Suaps, le Qu4tre et le bâtiment de la Présidence pour 211 000€.
- un projet d'amélioration des systèmes de ventilation à la BU Saint Serge pour 75 000€.

Scroll