fr | en

Séparés par des virgules

« Il ne s’agit pas de surmonter les obstacles, mais de les supprimer »

Présenté au conseil d’administration de l’UA le 4 novembre, le schéma directeur du handicap concerne les étudiant∙e∙s et personnels en situation de handicap et a pour objectif d’améliorer leur vie quotidienne à l’université. Explications avec Isabelle Richard, vice-présidente en charge de l’Égalité.

Comment rendre les événements du quotidien, les outils de travail, les besoins spécifiques accessibles à tous ? Si l’université est un lieu de production et de transmission des connaissances, elle doit aussi permettre de penser une société plus inclusive. En ce sens, alors que la Quinzaine du handicap a débuté le 8 novembre, la rédaction du schéma directeur du handicap (SDH) 2021 – 2024 a mobilisé une centaine de personnes de l’UA pendant plus d’un an. « Le SDH est obligatoire pour les universités depuis 2013 et le nôtre est ambitieux puisqu’au lieu d'en faire une politique à part, nous posons la question de l’égalité dans toutes les politiques de l’établissement, précise Isabelle Richard. Il ne s'agit plus seulement de compenser les inégalités mais aussi de s’assurer que l’UA n’en créé pas ! En d’autres mots, il ne s’agit pas seulement de surmonter les obstacles mais, chaque fois que possible, de les supprimer. »

Des actions déjà réalisées


Claire Mandin et Isabelle Richard.
Décliné en quatre axes, le SDH illustre l’engagement de l’université à améliorer la qualité de vie quotidienne des personnes en situation de handicap : favoriser l’accessibilité des bâtiments, des campus et des outils numériques, développer l’accompagnement des étudiant∙e∙s, augmenter les candidatures sur les offres d’emploi et affirmer le droit à l’évolution professionnelle, rendre visible les activités de recherche conduites à l’UA et liées à la question du handicap… Son suivi sera réalisé au cours de commissions trimestrielles qui permettront de suivre les actions déployées et, chaque fois que possible, la mesure de leur impact.

« Ces initiatives bénéficieront à tous les membre de la communauté de l’UA et vont de pair avec les actions déjà mises en place à l’université, estime Isabelle Richard. Les étudiant∙e∙s handicapé∙e∙s sont par exemple accueilli∙e∙s par le relais handicap quelques jours avant la rentrée en lien avec notre politique de liaison lycée-université. Les accueils des bâtiments ont été rénovés et sont pensés pour être accessibles à toutes et tous. Je pense aussi au Suaps, qui est formé et propose des sports adaptés, et à la participation de l’UA au Duo Day : cette journée a vocation de permettre aux personnes en situation de handicap de faire murir un projet professionnel, et pour les structures accueillantes, d'avoir un nouveau regard sur le handicap. »

L’info en +

Vos interlocutrices : 

  • Chargée de mission handicap : Claire Mandin (claire.mandin @ univ-angers.fr)
  • Référente handicap pour les étudiantes et étudiants : Julie Besson (relais handicap) julie.besson @ univ-angers.fr
  • Correspondante handicap pour les personnels : Céline Come (celine.come @ univ-angers.fr)

Le schéma directeur du handicap est disponible en ligne.

> Je le télécharge 

Scroll