fr | en

Séparés par des virgules

Christian Roblédo, nouveau président d’Angers Loire Campus

Christian Roblédo, président de l’Université d’Angers, a été réélu à la tête d’Angers Loire Campus le 22 juin. Ce consortium regroupe la majorité des établissements angevins d’enseignement supérieur ainsi que la Ville et la Métropole d’Angers. L’objectif : développer l’attractivité du territoire avec un pôle universitaire mobilisé au service des étudiant∙e∙s.

Que représente Angers Loire Campus ?

Christian Roblédo : C’est un espace d’échanges et de coopération entre les différents établissements supérieurs angevins, qui a la nature de Groupement d’intérêt scientifique (GIS). Une première tentative de création d’un pôle universitaire angevin avait vu le jour au début des années 1990 sans véritable structuration. C’est donc en 2014 que l’UA a signé une charte d’engagement en faveur de la création de ce pôle, aux côtés de 16 partenaires. Aujourd’hui, Angers Loire Campus (ALC) en rassemble 23 (collectivités territoriales, établissements d’enseignement supérieur et de la recherche, partenaires de la formation et de la vie étudiante) avec pour ambition de mettre en avant le poids de l’enseignement supérieur sur notre territoire, et de rendre ce dernier attractif. Avec plus de 40 000 étudiant∙e∙s, Angers est l’une des villes universitaires les plus importantes de France ! En ce sens, ALC a commandé une étude sur l’impact socio-économique de l’enseignement supérieur à Angers. Elle sera rendue publique prochainement.

Comment ALC est-il structuré ?

C.R : Deux commissions composent Angers Loire Campus : Formation, recherche, innovation (FRI) et Vie étudiante (VE). Elles se rassemblent a minima 15 jours avant le conseil de groupement, qui lui se réunit quatre à cinq fois par an, et sont co-présidées par un vice-président qui représente les établissements et un autre qui représente la Ville ou la Métropole. L’objectif est de faire le point sur l’état d’avancements des propositions et conclusions des groupes de travail, constitués selon plusieurs thématiques (accueil et accompagnement, santé et logement, orientation, entrepreneuriat étudiant…).

Comment la feuille de route a été élaborée ?

C.R : Il faut tout d’abord souligner que c’est la première fois qu’une feuille de route est réalisée au sein d’ALC. A la lumière de son vécu et de sa maturité, il semblait opportun de se poser afin de réfléchir sur nos actions, prévues jusqu’en 2024. Pendant le premier confinement, plusieurs conseils des membres ont permis de redéfinir un ordre de priorité pour les prochaines années. Nous avons regardé ce qui fonctionnait, ce qui était à supprimer, à améliorer, voire à ajouter. Par exemple, un nouveau groupe de travail concernant l’international a été créé : c’est une évolution majeure puisque ce domaine a au départ été écarté des discussions lors de la création d’ALC. Les établissements ont aujourd’hui estimé important que l’on puisse échanger sur cette thématique.

Quelle est la valeur ajoutée de ce consortium ?

C.R : Depuis la création d’ALC, je citerai deux mesures phares : nos échanges sur l’innovation pédagogique entre les différents établissements ont débouché sur l’organisation d’un colloque international à Angers. Il s’agissait d’évoquer les bonnes pratiques et les difficultés pour revisiter la pédagogie dans l’enseignement supérieur. C’est un vrai sujet débattu à l’étranger, notamment dans les pays francophones (Belgique, Québec, Canada) et ALC a apporté sa petite contribution lors des débats. Le second sujet que je retiens concerne notre relation avec la Ville d’Angers : depuis que l’organisation du concert du Campus day a été pris en charge par la Ville, les étudiant∙e∙s des autres établissements sont présents et participent à cette grande fête. Aujourd’hui, nous échangeons principalement sur la question du logement, avec également les acteurs impactés : la Ville, les bailleurs sociaux, le Crous, les établissements… Il est important de travailler ensemble sur ce sujet crucial pour notre attractivité.

La liste des partenaires dALC

  • Angers Loire Métropole,
  • La Ville d’Angers
  • Agrocampus Ouest
  • Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Pays de la Loire
  • L’Ecole nationale supérieure des arts et métiers (ENSAM)
  • L’Ecole supérieure d’agriculture (ESA)
  • L’Ecole supérieure angevine d’informatique et productique (ESAIP)
  • L’Ecole supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans (L’EPCC ESBA TALM)
  • L’Ecole supérieure de l’électronique de l’Ouest (ESEO)
  • L’Ecole supérieure des Pays de la Loire (ESPL)
  • L’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers (ESSCA)
  • L’Université d’Angers (UA)
  • L’Association Saint Yves | UCO
  • L’Ecole du Génie d’Angers
  • L’Ecole nationale supérieure des ingénieurs de l’infrastructure militaire (ENSIM)
  • L’IMIE
  • L’Institut des relations publiques et de la communication (IRCOM)
  • L'Ecole supérieure d’agro-développement international (ISTOM)
  • L’Ecole européenne de graphisme publicitaire (EEGP) 
  • Le Centre hospitalo-universitaire d’Angers
  • L'Institut de cancérologie de l'Ouest,
  • Le Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (CROUS) des Pays de La Loire
  • La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Maine-et-Loire
Scroll