fr | en

Séparés par des virgules

L’UA se dote de huit bornes de recharge pour les véhicules électriques

Réparties sur les différents campus angevins - Saint Serge, Santé, Belle Beille - les bornes installées fin décembre 2020 offrent 16 points de charge pour les véhicules électriques. Réservées dans un premier temps aux voitures de services de l’UA, elles pourront être utilisées à l’avenir par les personnels.

Depuis la fin décembre 2020, des bornes blanches ont fait leur apparition sur certains parkings de l’UA. Surmontées d’un panneau indiquant « parking réservé à la recharge des véhicules électriques » leur usage se devine aisément. « Les travaux ont débuté en septembre 2020 avec les réseaux de câblage et des modifications électriques. L’installation et le paramétrage des bornes se sont terminés fin décembre 2020 », précise Maxime Thomas, conducteur de travaux rattaché au pôle travaux de la Direction du patrimoine immobilier et de la logistique (Dpil). Au total, huit bornes disposant chacune de deux points de charge ont été installées sur l’ensemble des campus angevins. « Il y en quatre à Saint Serge : deux dans le parking souterrain et deux sur le parking aérien de la Présidence. Deux autres bornes sont installées à Belle Beille sur le parking situé entre l’IUT et la Faculté de sciences. Enfin, le site Amsler et le site Daviers dispose chacun d’une borne », complète celui qui a piloté ces travaux.

Subventions de l’Etat

L’opération financée par l’UA a couté près de 140 000€. « Nous avons déposé une demande de subvention auprès de l’État car des aides sont accordées via le programme ADVENIR qui soutient financièrement l’installation de bornes collectives dans l’espace public. Le montant attendu est de l’ordre de 23 000€, sous réserve de l’instruction du dossier en cours », détaille Maxime Thomas. Le déploiement de ces bornes s'inscrit dans la trajectoire Campus bas carbone de l'établissement, qui ne repose pas exclusivement sur la performance énergétique des bâtiments. En effet, cette opération accompagne le renouvellement du parc automobile de l’UA caractérisé par le déploiement de véhicules électriques en remplacement des motorisations diesel, dont l’usage n’était plus adapté à l’usage quotidien, et dans un objectif atteint d’un parc composé à 50% de véhicules à faibles émissions. Si les bornes sont déjà opérationnelles, quelques travaux doivent encore être accomplis : « Il s’agit du marquage au sol des emplacements et l’installation de protection pour que les voitures ne tapent pas accidentellement dans les bornes. »

Un usage étendu à l’avenir

Dans un premier temps, l’utilisation de ces bornes est destinée exclusivement aux véhicules de service, dans une procédure définie par le pôle logistique de la Dpil qui assure la gestion du parc automobile de l’UA. Dans un second temps, l’usage des bornes sera étendu : « Techniquement, l’opération a été anticipée pour que ces bornes soient aussi à disposition des personnels de l’UA. Ainsi, n’importe quel véhicule électrique pourra se recharger sur les bornes déjà installées. Le système est très simple d’utilisation, à l’identique de celui existant pour les bornes déployées sur le territoire du Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (Siéml). » Le calendrier de cet élargissement ainsi que les conditions d’accès à ce service monétisé est encore à définir selon le retour d’expérience pour la flotte automobile de l’UA.

Scroll