fr | en
  • >Recherche
  • >Parutions
  • >L’UA, pionnière dans la recherche sur les fonctions exécutives chez l’enfant

Séparés par des virgules

L’UA, pionnière dans la recherche sur les fonctions exécutives chez l’enfant

Arnaud Roy et Didier Le Gall, professeurs de neuropsychologie à l’Université d’Angers, ont coordonné la publication de l’ouvrage Les fonctions exécutives chez l’enfant, qui vient de paraître aux éditions De Boeck Supérieur. Un sujet d’étude qui reflète le dynamisme scientifique de la neuropsychologie et sa dimension intégrative à l’UA, ainsi que son rayonnement à l’international. 

Organisée en juin dernier avec le soutien notamment du consortium EnJeu[x], la 11e édition des Journées internationales de neuropsychologie des lobes frontaux et des fonctions exécutives était consacrée aux enfants et a rassemblé plus de 2 500 participant∙e∙s. Son approche pluridisciplinaire, croisant psychologie, santé et éducation, a permis à des spécialistes et des étudiant∙e∙s (licence, master, doctorants) d’échanger avec le public sur un mode hybride : principalement en distanciel mais avec une trentaine de personnes en présentiel, à la Maison de la recherche Germaine-Tillion.


Didier Le Gall et Arnaud Roy.
L’ouvrage qui vient de paraître reprend l’essentiel des contributions présentées lors de ce congrès. « C’est le premier ouvrage en langue française qui propose une synthèse collective des connaissances scientifiques dans le domaine des fonctions exécutives de l’enfant, soulignent Arnaud Roy et Didier Le Gall. Nous espérons que ce travail saura répondre aux attentes des clinicien∙ne∙s, chercheur∙e∙s, enseignant∙e∙s et étudiant∙e∙s, et contribuera à faire avancer la cause des enfants en général. Il faut savoir que l’UA est l’une des rares universités en France  à mener des travaux de recherche dans ce domaine, au sein du Laboratoire de psychologie des Pays de la Loire, mais aussi à proposer un parcours de master spécialisé en Neuropsychologie clinique de l’enfant , ainsi qu’un diplôme universitaire (DU) dans ce domaine. »

Mieux comprendre les troubles du développement et l’influence de l’environnement

Divisé en trois parties (développement typique ; syndromes dysexécutifs chez l’enfant ; stratégies d’évaluation et de prise en charge), l’ouvrage est rédigé par de nombreux spécialistes internationaux et intègre diverses problématiques de recherche actuelles en lien avec les fonctions exécutives, telles que l’exposition aux écrans, les apprentissages scolaires ou encore la période préscolaire. Une revue actualisée des différents contextes cliniques dans lesquels des troubles des fonctions exécutives sont dorénavant identifiés ou suspectés est par ailleurs proposée, incluant les lésions cérébrales précoces, les troubles du neurodéveloppement et la psychopathologie infantile. L’ouvrage présente également les enjeux scientifiques et cliniques associés à la nouvelle batterie d’évaluation des fonctions exécutives destinée aux enfants (batterie FÉE) âgé∙e∙s de 6 à 16 ans. « Ce dispositif propose des tests basés sur la performance (épreuves psychométriques qui évaluent, sous forme de petits jeux, l’aptitude de l’enfant à inhiber des distracteurs, à trouver la sortie d’un labyrinthe…) qui permettent de détecter des difficultés dans différents contextes pédiatriques, facilitant ainsi les diagnostics et les prises en charge. »

Publiée en septembre 2021, après un travail de développement d’une quinzaine d’années en collaboration avec l’Université de Savoie (Jean-Luc Roulin et Nathalie Fournet, également coordonnateurs de l’ouvrage), la batterie FÉE a fait l’objet d’un étalonnage conséquent auprès de plus d’un millier d’enfants et de 400 patients. Une dizaine de thèses de doctorat et des dizaines de mémoires de master en Psychologie ont également été réalisées dans ce cadre, ainsi que de nombreuses publications scientifiques. Ces travaux sont par ailleurs au cœur de multiples partenariats internationaux (Tunisie, Maroc, Liban, Brésil, Equateur) visant à promouvoir le développement de ces tests, parfois inexistants dans certains pays. « Plus fondamentalement, ces travaux visent également à encourager les études internationales pour mieux comprendre l‘influence des facteurs liés à l’environnement sur le développement typique et perturbé des fonctions exécutives car nous sommes convaincus que l’environnement (du corps à la culture) affecte significativement la manière dont le cerveau fait ce qu’il a à faire, ce qui n’est que très marginalement pris en considération dans les modèles du développement exécutif. »

Le congrès en replay

Toutes les conférences du congrès sont en accès libre ici. Vous pouvez aussi retrouver la soirée consacrée à l’usage des écrans et le développement psychologique de l’enfant, avec une conférence de Céline Combes, maîtresse de conférences en Psychologie du développement à l’UA, suivie d’une table ronde. 

Les droits d’auteur de cet ouvrage sont intégralement reversés à l’Association neurofibromatoses et Recklinghausen. L’occasion pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore consulté de vous procurer la bande dessinée à Fleur de Peau, qui contribue à médiatiser pour le grand public ce que sont les perturbations des fonctions exécutives chez l’enfant, à travers une maladie rare.

Scroll