fr | en

Séparés par des virgules

Soutenance de thèse de Madame Emilie PAIN

13h30 | Maison de la Recherche Germaine Tillion | Salle Camille Lepage | 5, bis boulevard Lavoisier | ANGERS

Sujet : Analyse psychodynamique du concept de vibratoire à partir d’ateliers thérapeutiques à médiation musicale avec le violoncelle dans la clinique des autismes

Directeur de thèse : Monsieur Didier ACIER

RÉSUMÉ

Cette thèse tend à conceptualiser le vibratoire en articulant des références théoriques pluridisciplinaires avec des expériences cliniques issues d’ateliers à médiation thérapeutique «violoncelle» auprès de jeunes personnes souffrant d’autisme. Ce travail se déploie en quatre parties. Une première partie vise à poser le cadre théorique à partir duquel va s’élaborer le dispositif thérapeutique et de recherche, ainsi que la conceptualisation future. Une seconde partie permet de détailler la méthodologie employée et ses justifications théoriques. La troisième partie est constituée de trois vignettes cliniques détaillées et analysées à l’appui d’un référentiel psychanalytique. Enfin la quatrième partie consiste en une définition du vibratoire phénomène et une conceptualisation du vibratoire-processus. L’ensemble de ce travail, tant sur le terrain clinique que dans sa dimension réflexive, s’appuie sur des théorisations humanistes. Ainsi, le concept de vibratoire ne s’envisage qu’au carrefour d’approches philosophique, esthétique, ethnomusicologique, psychologique et psychanalytique. Le positionnement clinique pluridisciplinaire en cothérapie ainsi que l’emploi d’une médiation thérapeutique singulière visent à accueillir de façon spécifique le phénomène vibratoire et ainsi permettre des observations fines et répétées tout en garantissant un accompagnement thérapeutique global. Le concept ainsi défini propose une mise en perspective des enjeux de la symbolisation dans une clinique singulière.

Télécharger l'avis de soutenance de thèse

Scroll