fr | en

Séparés par des virgules

Soutenance de thèse de Madame Clémence COIFFARD

14h00 | Maison de la Recherche Germaine Tillion | Amphi Germaine Tillion | 5, bis boulevard Lavoisier | ANGERS

Sujet : Étude du contrôle prédictif moteur chez l’enfant présentant un trouble développemental de la coordination

Directeur de thèse : Monsieur Didier LE GALL

RÉSUMÉ

Les perturbations du contrôle prédictif de l’action constituent l’une des hypothèses les plus pertinentes pour envisager le Trouble Développemental de la Coordination (TDC). Néanmoins, les données de la littérature se heurtent à de nombreuses impasses méthodologiques. Entre autres, l'incapacité de la plupart des études à présenter des résultats cohérents s’expliquerait par la complexité des tâches, variable d’une étude à l’autre (Noten et al., 2014). L’analyse de la conformité des réponses aux contraintes biomécaniques (temps de réponse, qualité des réponses, type d’erreur) est rarement proposée, empêchant d’apprécier la qualité des stratégies de modélisation interne. De plus, si ces processus partagent les mêmes représentations motrices que l’exécution réelle, aucune recherche ne les a examinées de manière concomitante chez l’enfant. Par ailleurs, comme les processus moteurs et exécutifs engagent des circuits neuronaux communs, il n’est pas rare d’observer leur altération souvent simultanée, en particulier dans la population TDC. Toutefois la nature des fonctions exécutives et la mesure dans laquelle elles interfèrent dans la modélisation interne est à définir. Dans ce contexte, nous avons examiné le fonctionnement du contrôle prédictif moteur et du contrôle exécutif (imagerie 
motrice, planification motrice et fonctions exécutives) ainsi que leurs influences mutuelles, dans une population d’enfants au développement typique et atypique (TDC). L’influence des contraintes biomécaniques sur les capacités de modélisation interne et les éventuellement répercussions en vie quotidienne ont été prises en compte. Nos conclusions mettent en avant des performances altérées chez les enfants TDC dans l’imagerie motrice. La planification motrice est quant à elle compensée par des comportements massifs de réajustement. Le profil exécutif, plus hétérogène, est envisagé par le biais d’une analyse de profil. Pris ensemble, nos résultats soutiennent la possibilité que le TDC soit considéré comme un trouble cognitivo-moteur.

Télécharger l'avis de soutenance de thèse

Scroll