fr | en

Séparés par des virgules

Soutenance de thèse de Monsieur Saverio STORANI

15h00 | Université de Macerata | ITALIE

Sujet : Minbond issuers : A quantitative exploration of the Italien market

Directeur de thèse : Catherine Deffains-Crapsky (France) et Roy Cerqueti (Italie)

RÉSUMÉ

Ce travail doctoral se concentre sur un actif financier particulier, devenu récemment une nouvelle source de financement pour les entreprises européennes, à savoir les minibonds. La thèse est développée dans le contexte italien. A la suite de la crise financière de 2008, de la crise de la dette souveraine de 2011 et du processus de désendettement du système bancaire dû aux accords de Bâle, les entreprises ont commencé à chercher des sources de financement alternatives. Par conséquent, le gouvernement italien a introduit en 2012 une réglementation spécifique visant à encourager et à simplifier l'accès aux marchés des capitaux. Ce travail doctoral vise à explorer, avec une attention particulière portée aux entreprises émettrices, les raisons et les conséquences du recours aux minibonds. Trois méthodologies différentes sont utilisées. La thèse est composée de cinq chapitres. Dans le chapitre introductif, nous fournissons une série d'informations préliminaires nécessaires à la pleine compréhension de la recherche menée, à savoir le contexte législatif, le développement du marché et de ses segments, les principales différences avec les économies européennes les plus importantes (Allemagne et France), et enfin, une grande importance est accordée à la littérature. Dans le deuxième chapitre, nous examinons les déterminants qui poussent les entreprises à émettre des niveaux plus ou moins élevés de minibonds. La technique utilisée est une régression non linéaire. Les résultats montrent que les déterminants sont le total des actifs, le niveau d’endettement, la liquidité, les collatéraux, les spreads et le risque de faillite. Le troisième chapitre traite du niveau d'hétérogénéité et de cohésion des entreprises émettrices, en tenant compte d'un certain nombre de variables financières, et en particulier de la manière dont leurs niveaux varient au moment de l'émission. Dans ce chapitre, nous avons recours à l’anlyse de réseau complexe issue de la théorie des graphes. Le niveau d'hétérogénéité des entreprises au moment de l'émission ou immédiatement avant l'émission nous aide à comprendre s'il existe des caractéristiques que les entreprises partagent en termes de degré de force et de coefficient de clustering. Cette analyse nous a permis de constater un niveau élevé d'homogénéité pour les variables total des actifs et opportunité de croissance, tandis qu'un niveau d'homogénéité plus faible, mais toujours significatif, a été constaté pour les variables liquidité et risque de l'entreprise. Dans le quatrième chapitre, nous analysons la performance des entreprises en fonction des niveaux de minibonds émis. La méthodologie utilisée est l'analyse des clusters par le biais de la tessellation de Voronoï avec généralisation de la distance euclidienne asymétrique. Les résultats obtenus dans ce cas ne sont pas totalement univoques. Néanmoins, il semble y avoir une tendance positive entre le niveau des minibonds émis et la performance. Dans le cinquième et dernier chapitre, nous passons en revue le travail effectué dans la thèse en nous concentrant en particulier sur les résultats obtenus dans les chapitres précédents. Nous offrons une lecture holistique des résultats, qui va au-delà de ce que nous avons obtenu dans chacune des trois analyses.

Télécharger l'avis de soutenance de thèse

Scroll