fr | en

Séparés par des virgules

Soutenance de thèse de Madame Samar KABBARA

09h30 | Institut de Biologie en Santé | CHU | Salle du rez-de-chaussée | 4, rue Larrey | ANGERS

Sujet : Caractérisation de gènes impliqués dans la pathogénicité de Scedosporium apiospermum 

Directeur de thèse : Monsieur Nicolas PAPON

RÉSUMÉ

Les voies de signalisation sont des circuits cellulaires permettant aux organismes de percevoir des signaux environnementaux et de développer une réponse adaptée. Plus particulièrement chez les microorganismes, ces voies de transduction sont de première importance dans le but de s’adapter aux contraintes liées à l’hôte. Dans ce cadre une meilleure connaissance de ces voies de signalisation chez les pathogènes humains pourrait amener à l’identification de nouvelles cibles pour le développement thérapeutique. De telles recherches s’inscrivent donc dans une démarche globale visant à soutenir la lutte contre les maladies infectieuses. Dans ce contexte, la première partie de ce travail a consisté en l’exploration in silico de la structure et la distribution des protéines Histidine Kinases chez les organismes eucaryotes. Ces protéines ‘senseurs’ jouent en effet un rôle majeur dans l’adaptation et la virulence des microorganismes et, absents chez les mammifères, constituent aujourd’hui des cibles thérapeutiques intéressantes. Dans une seconde partie, nous proposons une étude fonctionnelle de deux protéines de signalisation cellulaire potentiellement impliquées dans l’adaptation du champignon pathogène Scedosporium apiospermum aux microenvironnement bronchique rencontré dans le contexte de la mucoviscidose.

Télécharger l'avis de soutenance de thèse

Scroll