fr | en

Séparés par des virgules

Soutenance de thèse de Monsieur Corentin ORVAIN

14h30 | Institut de Biologie en Santé | CHU | Salle de réunion | 4, rue Larrey | ANGERS

Sujet : Élaboration de nouveaux outils pour établir le diagnostic et le pronostic des patients atteints de syndrome myéloprolifératif

Directeur de thèse : Madame Mathilde HUNAULT

RÉSUMÉ

Plusieurs scores pronostiques ont été élaborés chez les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) sans qu’un lien n’ait été établi entre ces scores et la biologie de la LMC. Nous montrons que les patients de mauvais pronostic ont une expression accrue de GATA2, en corrélation avec les taux de basophiles et de plaquettes au diagnostic, paramètres utilisés dans le calcul des scores pronostiques, et à l’expression de gènes impliqués dans le fonctionnement des basophiles. Cette expression augmente lors de la transformation sur un versant myéloïde.  Alors qu’un certain nombre de patients peuvent désormais tenter un arrêt de traitement avec un succès dans 50% des cas, il apparaît essentiel de revoir notre manière d’évaluer le pronostic. Ainsi, l’obtention d’une réponse moléculaire optimale dès 6 mois est associée avec une tentative ultérieure d’arrêt de traitement dans notre cohorte. Alors que le diagnostic de la LMC est relativement aisé, il est parfois difficile de différencier thrombocytémie essentielle (TE), pré-myélofibrose et myélofibrose. Nous réévaluons l’intérêt de la numération des cellules CD34+ circulantes : un nombre de cellules CD34+ circulantes < 10/µl permet d’exclure le diagnostic de myélofibrose avec une très bonne sensibilité (97%) et spécificité (90%). Dans une cohorte de patients atteints de TE avec mutation CALR, nous montrons que l’augmentation de sa charge allélique, et non la présence de mutations additionnelles, est associée à un risque accru de progression. L’ensemble de ces paramètres sera étudié dans une étude prospective multicentrique visant à établir un score diagnostique non invasif permettant de différencier TE, pré-myélofibrose et myélofibrose.

Télécharger l'avis de soutenance de thèse

Scroll