fr | en

Séparés par des virgules

Clément Cabanetos reçoit la médaille du CNRS

Chercheur au sein de l’unité Moltech-Anjou, Clément Cabanetos s’est vu remettre la médaille de bronze 2019 du CNRS, le 13 février 2020 à Rennes. Une distinction qui salue le début de carrière du jeune chimiste et ses travaux dans le domaine de l’électronique organique.

À la sortie de son bac, Clément Cabanetos s’imaginait devenir biologiste. Après un DEUG dans cette direction, il se laisse séduire par la chimie organique, qu'il étudie à l’Université de Nantes. En 2011, il soutient une thèse sur la conception et la synthèse de matériaux à propriétés optiques non-linéaires, et parachève sa formation par un post-doctorat en Arabie Saoudite (Kaust).

Seulement 6 ans après avoir été nommé chargé de recherche CNRS et avoir intégré le laboratoire Moltech-Anjou, Clément Cabanetos a été retenu, comme 42 autres, dans la promotion 2019 des médailles de bronze du CNRS, qui récompensent les premiers travaux d’une ou d’un jeune chercheur prometteur dans son domaine. Sa distinction lui a été remise lors d’une cérémonie à Rennes, le 5 décembre 2019.

« L’élégance de la simplicité »

Clément Cabanetos crée de nouvelles molécules organiques, basées sur le carbone, qu'ils destinent à des applications de photoconversion et/ou de stockage de l’énergie. « L’avantage du laboratoire Moltech-Anjou, c’est que l’on peut faire tout le cheminement de la molécule au dispositif, explique le chercheur de 33 ans. Posées sur papier, avec des propriétés ciblées, les molécules imaginées sont ensuite synthétisées avant d’être intégrées dans des dispositifs comme des cellules solaires ».

Le chimiste est particulièrement attentif à la simplicité des méthodes de synthèse, afin « qu’elles soient accessibles et peu coûteuses. C'est un héritage de l’ancien responsable du groupe, Jean Roncali. À la complexité, je préfère l’élégance de la simplicité ».

Dans cet esprit, il a axé ses dernières recherches sur les colorants de cuve utilisés par l’industrie textile, et totalement oubliés de électronique organique. « L’avantage, c’est que ce sont des produits très courants, synthétisés généralement à la tonne et à des prix défiants toute concurrence ». En les modifiant chimiquement, Clément Cabanetos est capable de créer de nouvelles molécules originales utilisables dans le domaine de l’électronique, que ce soit pour la fabrication de diode électroluminescente organique (Oled), de panneaux photovoltaïques organiques (OPV) ou le stockage de l’énergie.

Étoile montante

Lauréat en 2017 de la 1re édition de l’appel à projets régional Étoiles montantes, Clément Cabanetos prépare actuellement son dossier de candidature à la prestigieuse bourse européenne de l’European Research Council (ERC). Son programme explorera de nouvelles façons de stocker l'énergie, toujours avec la même philosophie. « Pourquoi faire compliqué ? »

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Scroll