fr | en

Séparés par des virgules

EnJeu[x] innove pour le bien-être des enfants

À l’occasion du 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, et à l’approche de ses 5 ans d'existence, le programme EnJeu[x] organise une série de restitutions publiques sur ses réalisations majeures. Le 20 novembre 2019, en collaboration avec le cluster d’entreprises NovaChild et le Réseau Grandir Ensemble, il propose notamment une journée « Innovons pour le bien-être des enfants », à l’hôtel de région à Nantes. Les trois partenaires y présenteront quelques-unes des coopérations marquantes initiées depuis 2015 dans le domaine de la recherche, de la santé et de l’activité économique.
Les précisions d’Yves Denéchère, professeur d’histoire contemporaine à l’UA et directeur du programme EnJeu[x].

Quel est le sens de la journée organisée le 20 novembre par le programme EnJeu[x], en partenariat avec NovaChild et le Réseau Grandir Ensemble ?

Yves Denéchère : L’objectif de cette journée est de faire la démonstration qu’il existe dans la région des Pays de la Loire un véritable écosystème autour de l’enfance, mêlant la recherche en sciences humaines et sociales, le secteur de la santé et des entreprises réunies au sein du cluster NovaChild. Nous allons montrer que l’on ne retrouve nulle part ailleurs en France une telle concentration de laboratoires, de professionnels de santé, d’ingénieurs qui travaillent sur l’enfance.

Depuis le lancement d’EnJeu[x] en 2015, il y a eu une véritable structuration de la recherche en sciences humaines et sociales, mais aussi un rapprochement avec le secteur de la santé et les entreprises. Et ceci a débouché sur des réalisations que nous allons présenter le 20 novembre, comme une bande dessinée pour faire connaître la neurofibromatose aux familles concernées et au public, ou bien un projet de doudou connecté pour stimuler la motricité d’enfants souffrant de paralysie cérébrale. Tout ceci est très concret.

C’était inscrit dans le cahier des charges du programme EnJeu[x] dès l’origine : aboutir à des innovations dans le domaine de l’enfance…

YD : Exactement. Dès le départ, nous avions annoncé que nous voulions faire de la recherche, et nous en avons fait beaucoup, en rapprochant plus de 80 chercheurs de 19 laboratoires de l’Ouest de la France autour de cette thématique. Nous voulions aussi apporter notre pierre dans le domaine de la formation, en développant de nouveaux cursus répondant aux attentes du secteur. Grâce à EnJeu[x], six nouveaux diplômes d’université sont nés, dont 4 portés par l’Université d’Angers, sur l’adoption, le soutien à la parentalité, ou – c’est une nouveauté - les droits de l’enfant à partir de 2020… Nous avons également été à l’initiative de formations pour les professionnels. Mais nous nous étions aussi engagés à innover : et, là aussi, nous avons rempli notre contrat.

Nous avons coché tous les critères de réussite que nous nous étions fixés. La Région des Pays de la Loire qui a été le principal financeur, ainsi que les trois universités d’Angers, du Mans et de Nantes reconnaissent ce très bon bilan.

Le programme EnJeu[x] était initialement prévu pour durer 5 années, et s’arrêter fin 2019. Qu’en est-il ?

YD : Nous avons obtenu une prolongation d’un an, durant laquelle nous allons faire aboutir ce qui a été lancé mais aussi préparer la suite. Nous espérons qu'à partir de 2021, une autre structure, une autre organisation pourra continuer à faire prospérer cette dynamique autour de l’enfance.

Pour imaginer ce futur cadre, nous travaillons avec un cabinet de conseil en stratégie jusqu’en décembre 2019. Cette phase d’état des lieux, de benchmark, devrait déboucher sur des propositions de scénarios pour 2021. Car il serait vraiment dommage que la dynamique lancée s’arrête. Ce serait une occasion manquée pour le territoire et ses universités.

Retrouvez plus d'informations sur la journée du 20 novembre sur le site dédié

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Plusieurs conférences à l’UA

À la suite de la journée « Innovons pour le bien-être des enfants », une série de rendez-vous sont programmés par EnJeu[x] à l’occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant. Dans ce cadre, plusieurs conférences seront notamment données à l’UA :

  • Jeudi 21 novembre, conférence d’Yves Denéchère, « Histoire en images des droits de l’enfant au XXe siècle », de 18h30 à 20h, à la Faculté de droit, d’économie et de gestion ;

  • Jeudi 28 novembre, présentation par l’historien David Niget de la websérie documentaire sur les « Mauvaises filles, incorrigibles et rebelles », de 18h30 à 20h, au Quatre ;

  • Jeudi 5 décembre, conférence sur les « Souffrances et résistances des jeunes en maison de correction (1920-1930) », par l’historien Éric Pierre, de 18h30 à 20h, à la Maison de la recherche Germaine-Tillion ;

  • Jeudi 12 décembre, la psychologue Aubeline Vinay fera part de son retour d’expérience sur son intervention auprès des « Adolescents venus d’Afrique : quand l’exil éteint l’insouciance », de 18h30 à 20h, au Quatre.

Plus d'infos

Scroll