fr | en

Séparés par des virgules

FemEnRev : les revues féministes mises en lumière

Démarré en juillet, le programme FemEnRev va permettre de numériser, enrichir et mettre à disposition des équipes de recherche du monde entier des collections de revues féministes de la seconde moitié du XXe siècle qui sont conservées à Angers.

En 2000, le Centre des archives du féminisme (CAF) voyait le jour à Angers, à l’initiative de Christine Bard, professeure d’histoire contemporaine spécialiste de l’histoire des femmes, du genre et du féminisme. Le centre conserve aujourd'hui une soixantaine de fonds, provenant d'associations ou de personnalités féministes françaises. Parmi ces archives : un ensemble de revues féministes éditées tout au long de la seconde moitié du XXe siècle.

Cette source documentaire, accueillie dans une université en pointe sur les recherches sur le genre, est reconnue au plan national. Elle a reçu il y a 4 ans le label Collections d’excellence pour la recherche (CollEx-Persée). Elle va désormais faire l’objet d’une importante valorisation grâce au programme FemEnRev, lauréat de l’appel à projets Collex-Persée 2019-2020.

Porté par l’UA, FemEnRev associe une quinzaine de scientifiques. Le premier travail de ce comité, formé à l’initiative de Magali Guaresi, docteure en histoire de l’Université de Nice et partenaire, a été d’identifier les sources les plus pertinentes, « intéressantes pour de futures recherches », explique Christine Bard.

50 000 pages numérisées

Une vingtaine de titres publiés entre 1944 et 2019, de manière indépendante ou par diverses structures, ont été retenus. « Nous allons commencer par reconstituer les collections complètes de ces journaux et revues difficiles à trouver, à partir de ce que qui est conservé par le CAF à Angers, mais aussi par la Bibliothèque Marguerite Durand à Paris, la Contemporaine à Nanterre, et la Bibliothèque nationale de France si nécessaire », détaille Nathalie Clot, directrice des bibliothèques universitaires angevines, membre du comité de pilotage du projet FemEnRev.

Quelque 50 000 pages vont être numérisées et mises à disposition du public sur un site dédié du portail Persée. « On rassemble des choses dispersées et on les met dans une vitrine », résume Nathalie Clot. Une première collection des 25 numéros de Sorcières, sortis de 1975 à 1982, est d’ores et déjà consultable.

Chaque numéro, chaque article est accompagné de multiples informations (fiche bibliographique, mots clés permettant de réaliser des recherches thématiques, etc.). « L’équipe de recherche mobilisée sur ce projet, précise Christine Bard, intervient dans la présentation des revues, des contributrices, apporte des explications sur les conditions de fabrication du journal, de son écho… Il y a tout une activité scientifique autour. Grâce au travail de la commission audiovisuelle de l’association Archives du Féminisme, animée par Marine Gilis, doctorante au sein de l'unité Temos, nous allons même y adjoindre des vidéos d’entretiens réalisés avec des actrices de cette presse alternative pour avoir des réponses sur les conditions de fabrication et de diffusion ».

Connaissance de la presse féministe

Le projet, soutenu financièrement sur 2 ans à hauteur de 92 000 par CollEx-Persée, va offrir aux chercheuses et chercheurs du monde entier un accès à une mine de sources qualitatives. « Je pense que cela va permettre de faire un bond en avant sur la connaissance de l’expression féministe, poursuit Christine Bard. Très peu de publications abordent pour le moment le féminisme sous l’angle de la presse. Grâce à ces revues, nous devrions mieux comprendre les caractéristiques et les évolutions de la presse féministe et mieux connaître leurs rédactrices, sur lesquelles des recherches biographiques seront menées ».

Autre apport attendu : « Le projet devrait permettre de renouveler l’iconographie féministe, estime Nathalie Clot, en élargissant la vision que l’on peut avoir d’une époque ».

Découvrez le site FemEnRev

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Les partenaires de FemEnRev

Le projet FemEnRev associe les partenaires suivants :

Scroll