fr | en

Séparés par des virgules

Transfert de technologies : un Campus d’innovation Angers-Le Mans

Le Campus d’innovation Angers-Le Mans est la nouvelle interface entre les établissements publics de recherche et la Société d’accélération du transfert de technologies (SATT) Ouest Valorisation.

Les présidents Christian Roblédo (UA), Vincent Lamande (Ouest Valorisation), et Rachid El Guerjouma (LMU)
Les présidents Christian Roblédo (UA), Vincent Lamande (Ouest Valorisation), et Rachid El Guerjouma (LMU)
Au lendemain de l’adoption des statuts de la Comue expérimentale Angers-Le Mans par les conseils d’administration des deux établissements, le président de l’Université d’Angers, Christian Roblédo, et son homologue manceau Rachid El Guerjouma se sont retrouvés dans les locaux de Polytech-Angers, le 20 décembre 2019, pour le lancement du Campus d’innovation Angers-Le Mans. Celui-ci vise « à simplifier les relations entre la SATT Ouest Valorisation et les acteurs académiques du territoire dans la perspective d’améliorer encore le transfert de technologies », a résumé Christian Roblédo.

La SATT Ouest Valorisation fait le pont entre la recherche et le monde socio-économique. Comme l’a rappelé son président Vincent Lamande, elle « investit dans la protection des résultats de recherche » (dépôts de brevets), « finance des programmes de maturation », permettant à des innovations d’accéder à un stade préindustriel (prototypes), et « accompagne la négociation des contrats industriels » (licences sur brevet). Et ce, pour 28 établissements des régions Bretagne et Pays-de-la-Loire.

Le dialogue entre la SATT et les acteurs passait jusqu’ici par l’intermédiaire de la Comue Université Bretagne Loire, l'UBL. Celle-ci sera dissoute le 1er janvier 2020. Pour poursuivre ses missions d’interface, quatre Campus d’innovation sont créés à l’échelle territoriale, autour de quatre pôles : Nantes, Rennes, Brest-Vannes-Lorient, et Angers-Le Mans.

Sept établissements

Le Campus d’innovation Angers-Le Mans compte les deux universités désormais directement actionnaires de la SATT Ouest Valorisation (lire ci-contre), ainsi que cinq partenaires associés : l’ESA, l’Eseo, Agrocampus Ouest, le CHU d’Angers et l’Institut de cancérologie de l’Ouest (ICO). « Ces Campus d’innovation sont aussi là pour créer des synergies entre acteurs et rendre plus visibles leurs activités », a souligné Rachid El Guerjouma, président de Le Mans Université.

Actuellement, les différents partenaires du Campus d’innovation Angers-Le Mans comptabilise 112 brevets actifs, dont 65 pour l'Université d’Angers.

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

L’actionnariat de la SATT évolue

L’actionnariat de la SATT Ouest Valorisation se transforme avec la disparition de la Comue UBL, qui détenait la moitié de son capital. Ces 50 % sont repris directement par un pacte de onze établissements, dont les six universités de Bretagne et Pays-de-la-Loire. Concernant l’autre moitié, l’État conserve 33 % des parts, mais le portage est désormais assuré par Bpifrance (en remplacement de la Caisse des dépôts et consignations). La participation du CNRS et de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), qui cumulent 17 % des parts à eux deux, reste inchangée.

Scroll