fr | en

Séparés par des virgules

Sortie du documentaire Scoper, fruit d'une aventure collective

Valérie Billaudeau, chercheure au sein du laboratoire Espace et société (Eso) de l’Université d’Angers, vient de réaliser le documentaire Scoper. Un travail de recherche mené durant trois ans auprès de la librairie-papeterie Sadel, devenue le groupe SavoirPlus, qui montre comment les salarié∙e∙s sont devenu∙e∙s partie prenante de leur entreprise.

Leader français de la distribution de livres et fournitures scolaires, la librairie-papeterie Sadel (société angevine d’édition et de librairie) existe depuis 1955. En 2018, les dirigeants proposent un changement d’organisation qui offre l’opportunité aux salarié∙e∙s de prendre les commandes de l’entreprise : le projet d’une Scop (société coopérative et participative) est né.

Une nouvelle forme de démocratie qui peut intriguer car ces dernier∙e∙s n’ont ni l’expérience de gestion d’entreprise de plus 40 millions de chiffres d’affaires, ni l’habitude d’animer une gouvernance participative forte de 195 salarié∙e∙s. « Ce format est inédit sur le territoire et dans le cadre de mon travail de recherche sur l’économie sociale et solidaire (ESS), je souhaitais montrer qu’une entreprise en bonne santé financière peut faire le choix de s’établir en société coopérative et participative, détaille Valérie Billaudeau, chercheure au sein du laboratoire Eso-Angers. Mon engagement dans l’ESS m’incite à observer et à valoriser le faire ensemble autrement, notamment au travail, pour une société plus équitable. Le choix de l’image, et du documentaire, s’est imposé pour faciliter l’accès au plus grand nombre et garder un souvenir de cette aventure collective. »

Un rôle à jouer, un engagement à tenir

Entre septembre 2017 et février 2020, date de l’assemblée générale constitutive du groupe SavoirsPlus, Valérie Billaudeau pousse ainsi les murs de l’entreprise pour y découvrir son organisation tout en allant à la rencontre des salarié∙e∙s. Une manière de se rendre compte des mutations depuis l’intérieur. « Cette observation avait pour but de comprendre les enjeux pour l’entreprise et les points clés ayant un impact pour le personnel afin de nourrir le contenu des entretiens. L’objectif était aussi de saisir comment ils et elles vivent et se positionnent dans ce projet de transformation. »

Pendant deux ans, la chercheure a suivi les salarié∙e∙s du comité de pilotage en charge de la construction de la Scop. Rédaction des statuts juridiques, information auprès de l’ensemble du personnel, échanges sur les projets en cours et sur les solutions envisagées… Malgré des points de vue différents, tous et toutes ont conscience de leur rôle à jouer et de leur engagement à tenir pour faire évoluer l’entreprise. « Les interviews réalisées révèlent qu’ils et elles ont vécu une expérience unique les ayant fait grandir tant dans les apprentissages vis-à-vis du projet que sur le volet humain. Une autre façon de travailler est donc possible grâce à la démocratie, l’engagement, et la redistribution des richesses. »

Un documentaire inspirant que le grand public pourra découvrir gratuitement en avant-première le 7 juin aux 400 Coups à 18 h, dans le cadre de la programmation 2021 du festival Premiers plans. Une projection dédiée au personnel de l’UA est en cours de programmation.

Valérie Billaudeau en bref

Maître de conférence en information et communication à Polytech et chercheure au sein du laboratoire Eso-Angers, Valérie Billaudeau est également membre fondateur et co-présidente de l'Inter réseau de l'économie sociale et solidaire en Anjou (IRESA).

 

 

Plusieurs partenaires ont participé au documentaire

Le temps de montage a été mis à disposition par l’Université d’Angers et réalisé par deux techniciens audiovisuel, Manuel Rouger et Guillaume Bastien. La Sadel a financé la musique, la voix off, la post production et soutient la diffusion. Atmosphères Production et l'Association pour le développement des données sur l'économie sociale (ADDES) ont également acceptée de soutenir ce documentaire.

Scroll