fr | en

Séparés par des virgules

Le congrès de l’AFM a tenu toutes ses promesses

L’Association française de marketing (AFM), l’Université d’Angers, le Groupe de recherche angevin en économie et management (Granem) et l’Essca ont travaillé de concert pour la bonne tenue - en distanciel - de la 37e édition du congrès international de l’AFM, du 19 au 21 mai. Sandra Camus, co-présidente du comité d’organisation et professeure en Sciences de gestion à l’Esthua tourisme et culture, dresse le bilan.

Marketing et éthique, consommation alimentaire des jeunes, santé connectée, consommation et émotions, mode et offres culturelles, plateformes collaboratives et smart cities… Plus d’une centaine d’articles traitant de l’état actuel de la recherche en marketing ont été présentés par des chercheur∙e∙s et doctorant∙e∙s lors du 37e congrès de l’AFM. Un rendez-vous annuel incontournable puisque durant trois jours, plus de 40 sessions proposées ont rassemblé plus de 280 participant∙e∙s.

Des débats de qualité

Des invités d’honneur ont marqué le congrès, comme John Thøgersen, professeur à l’Université d’Aarhus (Danemark) et Luk Warlop, professeur à la BI Norwegian Business School, ce dernier ayant proposé un séminaire sur le thème « The tiny ‘Trump’ in all of us ! Or how the customer becomes king ». « Il s’agit de l’événement scientifique le plus important en termes de taille et de rayonnement pour la communauté académique française en marketing, retrace Sandra Camus. Il était d’autant plus attendu que celui de l’année dernière a malheureusement dû être annulé. C’est la première fois que l’Université d’Angers - et ses partenaires - accueillait cet évènement. Je suis particulièrement heureuse de la richesse du programme, ainsi que des discussions et des débats qui ont jalonné les trois jours du congrès. Nous avons fait en sorte de préserver le temps et la qualité des échanges pendant les sessions, avec les caméras ouvertes, et une proximité la plus importante possible malgré le format distanciel. C’était un élément fondamental pour la réussite de l’événement. Et à en croire les nombreux témoignages que nous avons reçus des conférencier∙e∙s, le pari semble réussi. »


Sandra Camus, Fanny Thomas et Gaëlle Pantin-Sohier
Ce congrès a aussi permis de mettre en valeur la recherche en sciences de gestion de l’Université d’Angers, du Granem et de l’ensemble des composantes où sont rattachés les chercheur∙e∙s en marketing de l’UA : l’IAE-Angers, l’Esthua tourisme et culture, l’IUT, la Faculté des lettres, langues et sciences humaines, et Polytech-Angers. « C’est à mon sens un véritable atout, qui confirme la place fondamentale de l’UA dans la recherche en marketing », termine Sandra Camus. Le prochain congrès se déroulera à Carthage (Tunisie) l’année prochaine.

De la cuisine et des visites au programme !

Sandra Camus, avec l’aide de Gaëlle Pantin-Sohier, co-présidente du comité scientifique, IAE-Angers, et Fanny Thomas, co-présidente du comité d’organisation, Polytech-Angers, a également proposé des moments de détente pendant les pauses et fins de journée de ce congrès. Par exemple, les conférencier∙e∙s ont bénéficié d’un cours privé de cuisine avec Stéphanie Bienvenu, née à Angers et finaliste de l’émission Le Meilleur pâtissier en 2019. Un quiz dédié à la ville d’Angers, son histoire et son patrimoine était également au programme, ainsi qu’une visite live de plusieurs quartiers d’Angers et de l’atelier artisanal Savon Müe de Sandra Thétas, ancienne étudiante de Polytech-Angers.

Les partenaires du congrès de l'AFM

L’IAE-Angers, l’UFR Esthua tourisme et culture, l’IUT, Angers Loire Métropole et la société PanelLabs.

Scroll