fr | en

Séparés par des virgules

Le Userlab de l'UA a été inauguré

Porté par la Structure fédérative de recherche (SFR) Confluences, le Userlab de l’Université d’Angers a été inauguré mardi 16 mars. Cet espace d’analyse des comportements est installé à la Maison de recherche Germaine-Tillion et permet aux chercheur.e.s de réaliser des expérimentations pour comprendre et prévoir les réactions des utilisateur.rice.s.  

Après l’Université de Nantes en novembre 2020, c’est au tour de l’UA d’inaugurer son propre Userlab, nommé plateforme angevine d’analyse des comportements (P2AC). Implanté sur le campus de Belle-Beille, dans la Maison de recherche Germaine-Tillion, il est accessible aux chercheur.e.s et doctorant.e.s de la région et a pour objectif de développer des études expérimentales. « C’est un dispositif intéressant de soutien à la recherche dans une perspective de collaboration, qui pourrait bénéficier à terme à des industriels et des start-up », souligne Christian Roblédo, président de l’Université d’Angers. « Je suis très heureux que cet outil soit disponible pour l’ensemble de la communauté angevine, ajoute de son côté Philippe Simoneau, vice-président de l’UA en charge de la recherche. C’est une vraie opportunité pour l’UA et le début d’une belle aventure. »

Pour le directeur de la SFR Confluences, Dominique Sagot-Duvauroux, « ce nouvel outil permettra aux laboratoires de répondre à des appels à projet de l'Agence nationale de la recherche en étant plus compétitifs. C'est un lieu d'expérimentation avec des ressources permettant aux chercheur.e.s d'utiliser des matériels mutualisés innovants et d'y réunir des panels tests. De nombreuses universités ne disposent pas de ce genre d'outils. » « Nous sommes fiers d’accompagner la recherche dans la région. Il y a un réel développement harmonieux du territoire, avec une proximité très importante », déclare quant à elle Stéphanie Houel, conseillère régionale en charge de l’innovation, de la recherche et de l’enseignement supérieur. 

Des équipements pour stimuler les utilisateurs 

Accompagné par le programme Ouest industries créatives, le Userlab se compose de plusieurs équipements scientifiques (eye-tracker, casque de réalité virtuelle, box d’isolation sensorielle, outils de mesures électro-physiologiques) permettant de stimuler des individus afin de mieux comprendre puis prévoir leurs réactions. 

Le projet intéresse particulièrement le Groupe de recherche angevin en économie et management (Granem) et le Laboratoire de psychologie des Pays-de-la-Loire (LPPL). Le premier pourrait, par exemple, y mener des tests sur de nouveaux produits (notamment alimentaires pour les bébés ou la consommation d'insectes), ou étudier les réactions des consommateurs (ici, les parents). Le second projette des expériences cognitives (la mesure des émotions par exemple) et neurocognitives dans différents environnements. « Après la définition d'un protocole puis la mise en place de l'expérimentation, le.la chercheur.e analyse le comportement des personnes, ajoute Dominique Sagot-Duvauroux. Concrètement, cela concerne par exemple des personnes âgées qui peuvent se faire escroquer sur Internet. »

Pour les personnes intéressées, un site web sera prochainement mis en ligne. Il permettra de s’inscrire pour prendre part aux expérimentations et ainsi aider les chercheur.e.s dans leur travail.

Ils soutiennent le Userlab

Le budget de lancement du nouveau UserLab, de près de 193 000 €, se répartit entre trois partenaires :

  • CPER 2025-2020 (72 815 €)

  • RFI Ouest Industries Créatives (75 000 €)

  • Université d’Angers (45 000 €)

Scroll