fr | en

Séparés par des virgules

Green Impulse : la start-up poursuit son développement

La jeune entreprise angevine développe un nouveau produit de lutte contre les champignons pathogènes des plantes. Elle s’appuie sur une technologie brevetée par l’UA et soutenue par la Satt Ouest Valorisation.

Green Impulse a été créée en janvier 2019 à Angers par Alexandre Olivaud, président de la société, et Emmanuel Pajot, directeur général, tous deux expérimentés dans le domaine de la protection des cultures. La jeune société a un objectif : lutter contre les maladies des plantes aujourd’hui cultivées essentiellement par l’usage de pesticides, en faisant émerger des solutions durables dites de « bio-contrôle ».

Leur projet le plus novateur, « Sensitines » (Sensibiliser les pathogènes des végétaux pour une protection des cultures respectueuse des hommes et de l’environnement, sans pesticides »), vise à mettre sur le marché européen et nord-américain une nouvelle brique technologique pour renforcer la protection des plantes et enrichir la gamme de solutions de bio-contrôle. Leur innovation est issue de plusieurs années de recherche menées par des spécialistes angevins des champignons pathogènes des plantes et des substances naturelles principalement d’origine végétale.

La technologie

Philippe Simoneau et Thomas Guillemette, de l’IRHS (Institut de recherche en horticulture et semences), et, Pascal Richomme et Jean-Jacques Hélesbeux de l’unité Sonas (Substances d’origine naturelle et analogues structuraux) ont mis en évidence que certaines molécules naturelles, de type alcaloïde, fragilisaient les champignons pathogènes des plantes. Celles-ci étaient alors en mesure, grâce à leur système de défense, de contenir et de rendre inoffensif l'agresseur. La mise au point de cette synergie a fait l’objet d’un dépôt de brevet en 2012.

La Satt Ouest Valorisation a proposé la technologie brevetée par l’UA et négocié la licence d’exploitation exclusive, signée en novembre 2019. La licence concerne la technologie Sensitine®, marque déposée et licenciée par Ouest Valorisation et qui a fait l’objet d’une pré-maturation de 30 000 euros.

Green Impulse s’appuie sur cette technologie qui fragilise les champignons pathogènes des plantes et augmente l’efficacité des autres produits de bio-contrôle associés. L’objectif de la start-up est d’atteindre le marché des fongicides, qui représentera plus de 13 milliards d’euros dans le monde d’ici 2025, par l’association de sa solution à des doses réduites de fongicides, et grâce à l’obtention d’une AMM (Autorisation de mise en marché).

Lauréate de concours

Green Impulse a été lauréate nationale des deux concours d’innovation i-Lab et i-Nov 2020. Elle s’est vue ainsi accorder une participation du Programme d’investissement d’avenir (PIA) pour soutenir le développement de sa technologie Sensitines. Green Impulse a aussi remporté le « Prix Coup de cœur des jurys » de la 20e édition de Start West, événement phare de l’amorçage et du capital innovation en France.

En parallèle de ses travaux sur Sensitine, la société propose à la vente depuis janvier 2020 un premier produit bio-fongicide, le « Kitaé » qui permet aux agriculteurs de réduire l’usage du cuivre et des fongicides de synthèse en viticulture et cultures légumières (maraîchage).

Enfin, pour accélérer son développement industriel et commercial et atteindre ses objectifs de mise sur le marché à l’échelle européenne, Green Impulse prépare un second tour de table pour 2021 et ambitionne de lever plus de 2 millions d'euros auprès de fonds privés nationaux et européens.

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Scroll