fr | en

Séparés par des virgules

Formes brèves nomades : un nouveau projet du Cirpall

Nouvelles, contes, films, chansons, flash mobs, impromptus, poèmes, récits graphiques, affiches, tableaux, tweets, stories Instagram… Quel est le dénominateur commun entre ces différentes expressions culturelles ? Et bien la brièveté ! Le CirPall lance une nouvelle étude avec l’UA pour terrain d’expérimentation. Le point avec Karima Thomas et Michelle Ryan qui nous détaillent leur projet inédit.

« La forme brève peut être définie comme une forme qui peut se lire, se regarder ou s’écouter en une fois. Elle est caractérisée par sa densité, et par une intensité d’expression ; elle a souvent un côté plus « percutant », voire fulgurant, qu’une forme plus longue » explique Michelle Ryan enseignante-chercheuse en littérature anglaise en Faculté de lettres, langues et sciences humaines membre du CirPall. En fait, comme Mr Jourdain fait de la prose sans le savoir, nous sommes tous plus ou moins des producteurs ou consommateurs de formes brèves sans le savoir !

« La brièveté, notamment le récit bref, constitue un domaine de spécialité à l’Université d’Angers depuis presque quarante ans », précise Karima Thomas enseignante chercheuse en études anglophones et spécialiste des formes brèves au CirPall. « En 2017 avec les membres de l’axe 2 “Nouvelles et formes brèves” du groupe de recherches CirPall, nous avons élargi notre champ d’études aux points de convergence et/ou de divergence entre les formes brèves culturelles dans différentes disciplines. »

Lancement d’un dispositif événementiel

Les formes brèves sont surtout des formes « nomades ». Elles ont tendance à voyager, à être transposées dans différents médias, contextes, lieux. Le dispositif événementiel « Formes Brèves Nomades » permettra d’attirer visuellement l’attention des personnels et étudiants sur les formes brèves qui « voyagent » autour de nous. Un pictogramme apparaitra sur la programmation et les affiches de la série d’évènements et de spectacles brefs, parfois « impromptus », qui seront proposés par les chercheurs du CirPall, en collaboration avec les services culturel et de la vie d’étudiant de l’UA.  « Cette pastille « Formes Brèves Nomades » indiquera aux spectateurs⋅rices qu’il s’agit d’une forme brève, d’un objet culturel spécifique, avec ses caractéristiques propres », expliquent Karima Thomas et Michelle Ryan qui ont travaillé avec Sophie Génot, notamment en charge de l’organisation du festival Spectacurieux.

« Et nous allons clôturer ce dispositif par une série de concerts et spectacles brefs organisés dans le cadre du colloque « Nomadic texts and subjectivities : Metamorphic itineraries in/of Angela Carter’s works » 22-24 juin 2023 », précisent les organisatrices. Ce colloque sera dédié à l’autrice britannique Angela Carter, spécialiste de formes brèves. 

Scroll