fr | en

Séparés par des virgules

Deux nouveaux Docteurs Honoris Causa

Le 3 décembre, l'Université d'Angers a remis le titre et les insignes de Docteur Honoris Causa au professeur de mathématiques Olav Arnfinn Laudal et à la professeure d’anglais et de littérature comparée Martine Hennard Dutheil de la Rochère.

Créé en 1918, le titre de Docteur Honoris Causa est l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises pour honorer des personnalités de nationalité étrangère, en raison « de services éminents rendus aux sciences, aux lettres ou aux arts, à la France ou à l’université qui le décerne », précise le décret. Le Norvégien Olav Arnfinn Laudal et la Suissesse Martine Hennard Dutheil de la Rochère répondent à ces critères.

Les récipiendaires, leurs parrains et le président de l'UA
Les récipiendaires, leurs parrains et le président de l'UA
Ils ont été mis à l’honneur lors de la 6e cérémonie de ce type organisée par l’UA, le 3 décembre 2019, à la Faculté des sciences. Retenus au terme d’un processus de sélection, les deux universitaires « se sont illustrés dans leur discipline respective », a expliqué le président de l’UA, Christian Roblédo, qui voit en eux « des exemples pour les jeunes générations ». Tous deux collaborent également depuis de nombreuses années avec les chercheurs angevins, et sont le symbole des relations internationales que l’UA entretient à travers le monde, dans le domaine de la recherche mais aussi de la formation.

« Mathématicien de premier plan »

Olav Arnfinn Laudal, 82 ans, est « mathématicien de premier plan », a souligné dans son éloge Daniel Schaub qui a soutenu la candidature du scientifique d'Oslo, avec Vladimir Roubtsov, également enseignant-chercheur en mathématiques à l’UA. Né aux confins de la Norvège, il a pris son envol grâce « à une bourse qui m’a permis de venir étudier en France », a-t-il rappelé dans son discours, exprimé en bon français. De retour dans son pays, il a été l’un des premiers mathématiciens occidentaux à nouer des contacts avec ses homologues soviétiques. Il a également effectué de nombreux séjours de recherche en France, donnant des conférences à Paris, à Strasbourg, ou à Caen, et surtout à Angers où il a séjourné à plusieurs reprises dès les années 1990. Sa dernière intervention à l’UA a eu lieu lors du colloque organisé en son honneur en 2016 par le Laboratoire angevin de recherche en mathématiques (Larema), unité avec laquelle il a construit une solide collaboration. Il a donné à cette occasion un exposé de physique mathématique, l’un de ses thèmes de prédilection.

Olav Arnfinn Laudal est reconnu pour ses travaux en géométrie algébrique non commutative. Il a, ces dernières années, créé un modèle mathématique du monde à partir de la déformation d’un point (au sens mathématique). Celui-ci permet de retrouver, par le calcul, toutes les lois de la physique moderne.

 Spécialiste des contes

« Fervente lectrice », « critique littéraire hors-pair », « grande érudite », « capable d’expliquer des théories très complexes comme s’il s’agissait d’un conte de fées »… Emmanuel Vernadakis, professeur de littérature en langue anglaise à l’UA n’a pas manqué de superlatifs en dressant le portrait de Martine Hennard Dutheil de la Rochère. Professeure d’anglais et de littérature comparée à l’Université de Lausanne, elle est l’auteure d’une dizaine d’ouvrages en anglais et en français et d’un grand nombre d’articles qui font autorité dans les domaines des formes brèves, surtout celle du conte, de sa réécriture, de ses adaptations ou encore de la traduction. En 2019, elle a notamment publié La nouvelle jeunesse des contes : Transcréations des recueils de Perrault et des Grimm.

Martine Hennard Dutheil de la Rochère est membre depuis 2007 du comité d’édition de la revue internationale (franco-américaine) Journal of the Short Story in English, éditée par l’UA. Elle a participé activement à la création du réseau European Network for the Study of Short Fiction, basé à Angers. De 2009 à 2016, elle a systématiquement participé, en tant qu’experte, aux comités scientifiques de l’ensemble des colloques internationaux organisés par le pôle « Nouvelle » du Centre de recherches interdisciplinaires en langue anglaise (Crila). Depuis la création de l’unité Cirpall, en janvier 2017, Martine Hennard est partie prenante du projet FOBRALC (FOrmes BRèves dans les Arts, Linguistique et Culture) et du comité scientifique du colloque international de l’axe 2, sur « La Fulgurance des formes brèves » (2018).

 

L’anglais dans les universités francophones

Anouk Ullern, Abdellatif Miraoui et Sylvie Chevrie ont été les acteurs de la table ronde
Anouk Ullern, Abdellatif Miraoui et Sylvie Chevrie ont été les acteurs de la table ronde
La cérémonie a été précédée par une table-ronde sur la place de la langue anglaise dans les universités francophones, en présence d’Anouk Ullern, présidente de la CPME, coach RH au cabinet Archimède, d’Abdellatif Miraoui, ex-président de l’université Cadi Ayyad de Marrakech, et président de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), et de Sylvie Chevrier, correspondante Relations internationales de l’IAE Gustave Eiffel (Université Paris-Est Marne-la-Vallée). Tous se sont accordés sur l’importance de l’anglais dans les études universitaires, pour une meilleure insertion professionnelle des diplômés, en France ou à l’étranger, et dans un souci de rayonnement international. L’UA est notamment engagée dans un développement de son offre de cours en anglais, à destination des étudiants français et internationaux.

Les précédents

 1980

  • Renzo de Felice (histoire), Rome, Italie
  • Philipp A. Griffiths (maths), Harvard, USA
  • Mario Matucci (littérature), Pise, Italie
  • John Anthony Parsons (médecine), Londres, GB

1998

  • Shreeram Shankar Abhyankar (maths), Purdue, USA
  • Ian Becher (chimie), Odense, Danemark
  • Gheorge Platon (histoire), Iasi, Roumanie

2007

  • Jean-Marie Fecteau (histoire), Uqam, Montréal, Canada
  • Peter Radermacher (médecine), Ulm, Allemagne
  • Gareth Williams (médecine), Bristol, GB

2015

  • Albert N. Shiryaev (maths), Moscou, Russie
  • Douglas Wallace (médecine), Philadelphie, USA

2018

  • Denis Mukwege (médecine), Panzi, République démocratique du Congo
  • Elsayed A. Elsayed (statistiques appliquées à l’ingénierie), Rutgers, USA
  • Marius Andruh (chimie), Bucarest, Roumanie
Scroll