fr | en
  • index
  • >Solidarité Ukraine

Séparés par des virgules

Solidarité Ukraine


Face au conflit armé qui touche l’Ukraine et pour accompagner les étudiants et chercheurs internationaux touchés par cette guerre, la solidarité s'organise à l'UA et à l'échelle du territoire.

L'UA compte à ce jour 11 étudiant.e.s ukrainien.n.es dont 5 au sein du laboratoire Moltech et une quarantaine d'étudiant.e.s russes et biélorusses réparti.e.s dans différentes composantes. 

Tous ont été reçus par le président Christian Roblédo et sont suivis régulièrement par le bureau des internationaux afin de leur proposer une écoute et un accompagnement psychologique, matériel ou social si besoin via le service social du Crous ou le Service santé universitaire (Service social du SSU) qui peut être sollicité au 02 41 22 69 10 ou par mail (secretariat.ssu @ contact.univ-angers.fr)
(Le SSU est ouvert du lundi au vendredi, de 8h45 à 17h45).

 

Comment cette solidarité s'organise ?

  • Accueil des réfugiés ukrainiens et internationaux.

    • Les personnes qui souhaitent mettre à disposition un logement doivent se manifester auprès du Cabinet du président de l'UA qui coordonne les propositions en lien avec la Croix Rouge.
      Courriel : cabinet @ univ-angers.fr
    • Important : Tout réfugié accueilli doit s'enregistrer auprès de la Préfecture.

    • Le Celfe en coordination avec les autres établissements Angers Loire Campus se prépare à accueillir  un groupe d'une quinzaine d'étudiant.e.s dans une formation en Français langue étrangère.

    •  Les juristes de l'UA spécialistes du droit international et du droit d'asile (au sein du Centre Jean Bodin) se tiennent à disposition pour accompagner les associations qui auraient besoin de conseils juridiques.
  • Accueil des étudiants ukrainiens

    Les étudiants ukrainiens souhaitant étudier à l'Université d'Angers peuvent contacter le Bureau des internationaux. ua.solidarity@univ-angers.fr (ua.solidarity @ univ-angers.fr)

    Plus d'infos

  • Accueil des chercheurs dans le cadre du programme PAUSE.

    Les chercheur.e.s peuvent être accueilli.e.s dans le cadre du Programme PAUSE (Programme d'Aide à l'Accueil des Scientifiques en Exil) activé au niveau national grâce à un fonds d’urgence octroyé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et piloté par le Collège de France. Son but est d'accueillir et de protéger des chercheurs originaires de pays où la situation politique met leurs travaux et leurs familles en danger. 

    L'UA dispose de nombreux partenariats à l'international. C'est le cas avec 3 universités ukrainiennes. Deux chercheuses vont ainsi  arriver prochainement à l’Université d’Angers dans le cadre de ce programme : l’une au Granem et l’autre à Moltech. D'autres pourraient suivre. L'UA entend montrer de nouveau son sens de l'accueil et son esprit solidaire.

    Pour en savoir plus sur le programme PAUSE et ses modalités pratiques, il convient de solliciter la Dried (Direction de la recherche, de l'innovation et de la formation doctorale) : christelle.traon @ univ-angers.fr

  • Je souhaite aider ou proposer une initiative.

    • Pour aider à la collecte (tenue de permanence ou aide pour le tri des dons par exemple), il convient de contacter la Cope (Commission des personnels) 

    Contact : cope@contact.univ-angers.fr

    • Toute initiative solidaire en faveur de l'Ukraine doit être proposée par mail au cabinet du président qui assurera la coordination avec la Ville d'Angers et la Croix Rouge.

    Contact : cabinet@univ-angers.fr (cabinet @ univ-angers.fr)

Un programme de formation au français en préparation

Les établissements d’enseignements supérieurs angevins s’organisent pour apporter une réponse coordonnée à l’échelle du territoire.

Christian Roblédo, président de l'UA mais également d’Angers Loire Campus, a réuni un bureau exceptionnel le 16 mars au cours duquel les établissements avaient décidé conjointement de mettre en place une formation en français langue étrangère (FLE) à destination des étudiant.e.s réfugié.e.s qui arriveraient en Anjou (avec leur famille ou à titre individuel via Campus France). Ils bénéficieront ainsi d’un statut d’étudiant. Angers Loire Campus étudiera ensuite, dans le cadre d’une commission ad hoc, les parcours de formations de ces jeunes réfugiés et identifiera les places disponibles afin de leur proposer à la rentrée une inscription dans l’un ou l’autre des 22 établissements membres. "Le but étant d’assurer une continuité pédagogique et de permettre leur intégration" a-t-il précisé. Il a par ailleurs été convenu que ces élèves bénéficieraient de la gratuité des frais d’inscription quel que soit l’établissement. Le Crous étudie de son côté la possibilité de les loger. Mi mars, une vingtaine de chambres étaient identifiées comme disponibles.

Lire le communiqué de presse complet d'ALC

Collecte

A l'initiative de personnels de l'UA, une collecte va s'organiser dans le hall de chaque composante (y compris à Cholet et à la présidence) : il s'agira de produits d'hygiène et de vêtements printemps-été dont pourraient avoir besoin les réfugiés arrivant en Anjou. Ces dons seront ensuite confiés au Secours populaire et à Apivet qui se chargeront de la redistribution aux personnes en précarité.

Cette collecte sera organisée du 28 mars au 1er avril prochains.

Sites utiles

Ville d'Angers

coordonne l'ensemble des initiatives solidaires proposées localement.

Service-public.fr

référence l'ensemble des dispositifs mis en place ainsi que les ONG à qui il est possible de faire un don financier.

Scroll