fr | en

Séparés par des virgules

Lucia : des étudiants de l’Esthua en plein « Noël Slave »

Le spectacle Lucia « Noël Slave » sera projeté sur la cathédrale d’Angers tous les soirs du 19 au 25 décembre 2019 (sauf le 24). L’UFR Esthua, Tourisme et culture est partenaire de l’événement organisé par la Ville. Plusieurs dizaines d’étudiants sont mobilisés pendant les représentations, ou travaillent autour de ce projet.

Deux ans après avoir séduit quelque 50 000 personnes, le spectacle Lucia revient illuminer la cathédrale Saint-Maurice à l’occasion de ce Noël 2019. Toujours à la tombée de la nuit. Toujours en s’inspirant des œuvres du peintre Alain Thomas.

Cette fois, le spectacle créé par François-Xavier Vandanjon et Wilhem Thomas, les deux piliers de Lucia, emmènera le public angevin dans un univers slave, en s’appuyant sur une cinquantaine de tableaux de l’artiste nantais, dont la peinture Scène hivernale russe. « Ce thème est emblématique de l'œuvre d'Alain Thomas, depuis 50 ans, soulignait son fils Wilhem Thomas, à l'occasion de la présentation du spectacle projeté sur la cathédrale de Nantes en décembre 2018. Chez lui, les hivers sont flamboyants, même la neige est chaleureuse dans ses œuvres ! »

Du 19 au 25 décembre 2019, un total de 22 représentations sont programmées (sauf le 24. Voir les dates des représentations). La société Spectaculaires - Allumeurs d'images assurera la production artistique du spectacle son et lumière, organisé par la Ville d'Angers et soutenu par la Région Pays de la Loire.

Voici le teaser de l'édition 2019 à Angers :

 

Chaque soir, 10 à 20 étudiant·e·s de l’Esthua, principalement issus du master 2 Direction de projets ou établissements culturels et de son parcours Développement culturel des territoires seront mobilisés, pour assurer l’accueil et une médiation auprès du public.

Multiples projets

Des étudiants de ce master ont également été mobilisés en amont de ces fêtes de fin d’année. Ceux qui suivent la spécialité Événementiel ont ainsi travaillé en lien avec les services municipaux sur la gestion de l’espace public aux alentours de la cathédrale. « Le spectacle peut attirer jusqu’à 5 000 personnes en période de pic, souligne Liliane Raoul, étudiante référente du projet Lucia au sein de l’Esthua, interlocutrice auprès du collectif et de la municipalité. Nous avons donc réfléchi à la gestion des flux engendrés, en lien avec la direction en charge de ces questions à la Ville d’Angers ».

 Les étudiants qui suivent l’autre spécialité, tournée vers le patrimoine, se sont également emparés du spectacle pour imaginer différentes actions, dans le cadre d’un module pédagogique intitulé « Projet d’étude appliquée ». « Cela leur permet de mettre en pratique des compétences qui leur seront demandées dans leur vie professionnelle », explique Jean-René Morice, responsable de la formation.

Une demi-douzaine d’actions ont ainsi émergé. Un groupe s’est lancé dans la réalisation d’une série de podcasts sur le spectacle, son inspirateur, sa réception par le public… D’autres ont travaillé sur la communication, en imaginant un calendrier de l’Avent sur Facebook, « délivrant une information, un chiffre, une anecdote autour du spectacle chaque jour », précise Liliane Raoul. Des médiations ont été menées auprès des élèves des écoles angevines Joseph-Cussonneau et Jules-Verne. Des étudiants chinois ont choisi de s’adresser à la diaspora présente à Angers, Nantes ou Paris, à travers le réseau WeChat…

Toutes ces actions s’inscrivent dans le cadre d’une convention spécialement signée entre l’UFR Esthua, Tourisme et culture et la Ville d’Angers.

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Scroll