fr | en

Séparés par des virgules

L'ESTHUA partenaire de l'Hackaton 2020

 


Deux étudiantes de l’ESTHUA ont participé à Hack[48h], le marathon créatif de l’événementiel et de la restauration face à la crise. Leur équipe a présenté le projet Présence 2.0
, un outil qui permet, par le biais d’une application et d’un module connecté sur les lieux d’événements, de créer un événement hybride alliant participation en présentiel et à distance.

Suite à la diffusion des informations sur l’événement par Hélène Pébarthe-Désiré, enseignante-chercheuse à l’ESTHUA, et Astrid Corbineau (Ouest Industries Créatives) Manon Crochet (M1 parcours Management des Produits et Services Culturels) et Hazel Seaward (M1 Tourisme, parcours Pays Émergents, option Monde Chinois) se sont inscrites à Hack[48], hackathon qui avait pour objectif de proposer des solutions concrètes en vue de réinventer l’expérience de restauration et des rencontres d’affaires face au Covid-19.


« Intéressée par l'entrepreneuriat, le tourisme et l'évènementiel c'est avec beaucoup de motivation que j'ai participé à ce hackathon. Une occasion pour moi de mettre au défi ma créativité pendant 48h mais aussi de découvrir, partager avec professionnels et étudiants » indique Manon Crochet. Même motivation pour Hazel Seaward qui ajoute : « J'ai souhaité participer au Hackathon car je m'intéresse à l'innovation et que ça me semblait être l'occasion de travailler sur un projet d'intérêt commun. C'est également l'occasion de rencontrer des personnes d'horizon divers et pourquoi pas réseauter pour un projet qui me tient à cœur. »

Cet hackathon, organisé par le programme régional Ouest Industries Créatives et le Convention Bureau Nantes Saint-Nazaire, s’est déroulé entièrement en ligne du 5 au 7 juin derniers. Encadrée par Benoît Millet, designer et chercheur en anthropologie, Manon et Hazel ont donc travaillé tout le week-end au sein d’une équipe pluridisciplinaire de 8 personnes, comprenant également deux étudiants de L’École de design Nantes Atlantique, une doctorante du Laboratoire de psychologie des Pays de la Loire (Université de Nantes) et deux professionnels de l’événementiel.


Un hackathon 100% en ligne
« Le Hack48H a commencé par une présentation de l'évènement et des participants le vendredi soir puis nous avons formé nos groupes via Slack en fonction de thématiques et de nos préférences. Le samedi et dimanche nous faisions des appels par groupe via Zoom avec des points à des heures précises avec nos coachs. Enfin le dimanche soir un zoom en commun a clôturé ce hack48h et nous avions jusqu'au lundi matin 10H pour rendre nos projets » explique Manon. À la fin du week-end six projets avaient vu le jour, dont Présence 2.0, le projet présenté par l’équipe de Manon et Hazel.


Présence 2.0, un outil de communication et de partage
« C'est un outil de communication et de partage par le biais d’une application/un plug-in et d’un module numérique présent sur les lieux d’événements. Ce concept permet ainsi d’allier la participation présentielle et à distance en créant un événement hybride. » précise Manon.

Présence 2.0 présente en effet plusieurs avantages pour les organisateurs et les publics des événements d’affaires. Dans un contexte de distanciation sociale, il permet aux organisateurs d’accueillir autant de participants qu’avant les mesures liées à la pandémie, tout en réduisant l’impact écologique des événements (réduction des déplacements et donc des émissions de CO2). En outre, le projet permet aux participants, même à distance, de multiplier les contacts et rencontres, donnant ainsi aux personnes en situation de handicap ou ayant des contraintes familiales l’occasion de bénéficier de la partie conviviale des événements, sans devoir se déplacer.


Une expérience enrichissante qui ne s’arrête peut-être pas là…

« Ce fut une expérience conviviale, enrichissante. J'ai appris énormément. Ce fut mon premier hackathon et ce ne sera sûrement pas le dernier ! » indique Manon. Une expérience positive donc, avec un petit bémol, lié à la modalité distancielle de l’hackathon. « Les circonstances étant ce qu'elles sont, il aurait été difficile de faire autrement » souligne Hazel qui ajoute également « il y a eu très peu de moments "off", qui comme l'indique par ailleurs notre projet sont indispensables à l'attrait d'un évènement. »

C’est justement tout l’intérêt du projet proposé par l’équipe des deux étudiantes : permettre, même à distance de vivre des moments « off », parce qu’un événement d’affaires reste aussi une occasion assez irremplaçable de rencontres immédiates et informelles, une opportunité unique pour développer son réseau. 

Le projet ne s’arrête d’ailleurs peut-être pas là… Un business plan et l’idée de création d’une start-up complétaient le dossier remis lors du hackathon. Le projet pourrait donc se poursuivre…

d'infos sur le projet Présence 2.0

 

 

Nos deux étudiantes participantes

Hazel Seaward
M1 Tourisme, parcours Pays Émergents, option Monde Chinois

Manon Crochet
M1 parcours Management des Produits et Services Culturels

Scroll