fr | en

Séparés par des virgules

Mise en place d'un semestre international à l’IUT

Depuis ce début d’année 2020, l’IUT d’Angers-Cholet propose aux étudiants de DUT Techniques de commercialisation (TC) et Génie électronique et informatique industrielle (GEII) de suivre une partie de leur dernier semestre en anglais. Une manière de s’ouvrir un peu plus à l’international.

Depuis sa création, l’IUT d’Angers-Cholet s’est toujours montré à l’écoute du marché de l’emploi, aujourd’hui à la recherche de cadres intermédiaires capables de travailler avec des partenaires internationaux. Pour y répondre, l’IUT s’est lancé dans une politique ambitieuse d’internationalisation de ses formations.

« Dans le cadre de la réforme des IUT, il est primordial de développer des relations bilatérales avec nos partenaires universitaires, de recevoir leurs étudiants dans des cours adaptés, d’ouvrir des formations en langue étrangère », souligne Patrice Mangeard. Pour le directeur de l’IUT d’Angers-Cholet, cette démarche pédagogique permet également aux étudiants d’entrer en contact avec des étudiants étrangers : « C’est un enrichissement tant sur le plan relationnel, linguistique que culturel. »

Depuis son élection, la nouvelle équipe de direction a affiché son intention de mettre en place une offre de formation avec des cours de spécialité en langue anglaise. Un travail de longue haleine a débuté en mars 2019 pour choisir les meilleurs moyens de développer cette offre de formation. Plusieurs enseignants motivés ont manifesté leur engagement pour ce projet. Aujourd’hui, les résultats dépassent les attentes.

Des cours en anglais

Depuis ce mois de janvier 2020, les étudiants de deux départements ont la possibilité de suivre plusieurs cours de spécialité en anglais lors de leur 4e semestre d’étude. Les étudiants de Génie électrique et informatique industrielle peuvent ainsi prendre part à des cours d’études et de réalisations, d’algèbre linéaire et d’introduction à Linux. « Pour les étudiants, il n'est pas toujours facile de parler en anglais, par timidité ou manque de temps, remarque Frédéric Guégnard, chef du département GEII. Le faire lors de sessions collectives dédiées peut être une manière d'y remédier et de s'améliorer ».

Pour les étudiants de Techniques de commercialisation, les cours de marketing opérationnel, marketing du point de vente, négociation, stratégie d’entreprise, environnement international et e-marketing sont proposés dans la langue de Shakespeare. Le cours Integrated Marketing Communications proposé par Elizabeth Fulton Lye, en mobilité depuis l’université de Sheffield, complète l’enseignement de communication commerciale à travers une étude de cas. Cette « dimension européenne » des échanges pédagogiques est possible, selon Elizabeth Lye, car les étudiants sont « très engagés et impliqués ».

Comme 24 étudiants de TC, Florine Cesbron a choisi d’intégrer le groupe pour donner une couleur internationale à son diplôme : « Je pense qu’il est essentiel de parler anglais et de connaître l’environnement commercial à l’international. J’attends de ce semestre qu’il me permette de pouvoir interagir et d’améliorer mon éloquence dans les langues étrangères, et de rencontrer des étudiants internationaux ». En ce début 2020, le groupe accueille quatre étudiantes chinoises des universités de Ningbo et de Shanghai.

Généraliser le dispositif

Les départements TC et GEII sont les pionniers d’une internationalisation qui pourrait s’ouvrir aux deux autres départements de l’IUT, Gestion des entreprises et des administrations et Génie biologique, qui ont manifesté leur intérêt. « Notre objectif à court terme est d’accompagner ces deux départements pour la construction d’une offre en anglais qui couvre 24 ECTS », ajoute Karima Thomas, directrice adjointe de l’IUT en charge des relations internationales.

Avec la réforme des licences professionnelles, le passage à la rentrée 2021 au Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) et les perspectives d’un Parcours international, trouver de nouveaux partenaires est également un enjeu pour les responsables de formation. L’internationalisation de l’offre de formation de l’IUT doit permettre d’optimiser les opportunités, pour créer de nouveaux partenariats universitaires.


Les étudiants du groupe TC international et leur enseignante anglophone Elizabeth Fulton Lye (Sheffield Hallam University)

Scroll