fr | en

Séparés par des virgules

Un label LPO pour l’IUT

Situé au bord du Brionneau, non loin du parc St Nicolas, l’IUT d’Angers est entouré d’une faune et d’une flore luxuriante qui passent pour la plupart inaperçues. Mais pas pour tout le monde ! C’est le cas de Marjorie, Léa, Klervi et Clémence, 4 étudiantes en deuxième année de génie biologique agronomie qui se sont donné le défi de valoriser la biodiversité présente au sein du campus Belle-Beille en labellisant le site par la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), dans le cadre de leur projet tuteuré. Ce label permettrait ainsi de faire savoir qu’il existe des espèces protégées et qu’il ne faut pas les déranger.

Un début confiné...

Alors qu’elles débutaient leurs recherches, les 4 étudiantes se sont vite retrouvées confrontées aux restrictions sanitaires, les obligeant à mettre de côté leur projet pour quelques mois.
Sans être inactives pour autant, elles ont commencé à monter tout un dossier afin de réaliser la partie théorique à distance. 
Après de nombreuses recherches ces 4 étudiantes avaient pour but de recenser les populations d’espèces présentes autour de l’IUT, aidées par Léo qui est membre de l’association LPO ainsi que d’autres étudiants de la faculté de science.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid !

Et c’est le cas de le dire !

Elles ont trouvé le moyen de récolter de l’argent en vendant le miel produit par les ruches situées derrière le bâtiment E de l’IUT et ce grâce à l’aide de l’apiculteur qui s’en charge.

L’argent devrait servir dans l’achat de nichoirs pour les oiseaux ou d’autres petites cachettes pour les animaux et insectes du campus qui résident à la fois dans les arbres, dans l’herbe, et dans la mare.


« Pinsons, mésanges et moineaux sont bien présents autour de nous et si vous tendez l’oreille, maintenant que les beaux jours arrivent, vous entendrez sûrement gazouiller des dizaines d’oiseaux différents. » nous dit Léa, membre du groupe.

Les oiseaux c’est bien beau mais ce n’est pas tout :

Bien que les cui-cui dominent sur les pelouses du campus, la biodiversité c’est aussi les milliards de petites bêtes auxquelles nous ne prêtons point attention. D’autres espèces vivent en communauté et il serait bien dommage de les éliminer. C’est d’ailleurs en respectant leurs habitats que vous participerez à leur projet. 
« Il faut savoir ouvrir les yeux ne serait-ce que sur le bord d’un trottoir pour y voir de la vie. », nous fait savoir Clémence.

Malheureusement pour elles, Klervi, Léa, Marjorie et Clémence n’ont pas pu mener à terme leur projet et recherchent activement leurs successeurs afin de concrétiser cette belle initiative l’année prochaine.

Labelliser l’IUT reviendrait à le placer au même titre que la faculté de science qui possède déjà le label LPO. 

Finie la théorie, place à la pratique ! « Nous avons effectué le plus gros du travail, il ne reste que la partie "sur le terrain"  à effectuer » annonce Klervi. 

Alors si vous êtes un(e) futur(e) agro et que vous aimez les petits animaux, contactez-les sans hésiter !

Noémie Toularastel, avec le soutien de M. Seurat

Scroll