fr | en

Séparés par des virgules

Marwin Repussard, étudiant en master de psychologie sociale du travail et des organisations, partage son expérience

Marwin Repussard, étudiant en M2 Psychologie sociale du travail et des organisations, actuellement stagiaire chez Ornikar, nous fait découvrir son parcours et son expérience au sein de cette société.

Etudiant en Master 2 Psychologie sociale du travail et des organisations
Marwin Repussard M2 PSTO

Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours ?  

Marwin Repussard : Je m’appelle Marwin Repussard, j’ai 25 ans et je suis en dernière année de Master psychologie sociale du travail et des organisations (PSTO) parcours “risques et sécurité : mobilités et transports” à la Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines (LLSH) de l’Université d’Angers (UA).

Concernant mes études, mon parcours est plutôt atypique. Je me suis d’abord orienté vers une formation de plombier et j’ai obtenu un diplôme d’installateur sanitaire. C’était une très belle expérience qui m’a apporté beaucoup de valeurs humaines et le sens du travail. Quand on a 15-16 ans et qu’on se retrouve sur des chantiers, c’est très formateur. Paradoxalement, c’est à ce moment que j’ai trouvé ma voie pour la psychologie. Un des employés de l’entreprise avait une licence en psychologie et m’a donné le goût pour la complexité des comportements humains. A la fin de mon diplôme, mon choix a été plutôt facile : en pleine crise économique, j’ai décidé de passer l’équivalence du bac (Diplôme d’Accès aux Études Universitaires) à l’UA, que j’ai obtenu avec mention, puis j’ai entamé mon cursus en psychologie à la Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines.  

En Licence 3, j’ai choisi mon Master et j’ai opté pour la mention « Sécurité Routière » car cela me permettait d’effectuer un stage dans un service de rééducation cognitive auprès d’un psychologue-neuropsychologue. Durant ce stage j’ai pu suivre des patients ayant vécu un accident de la circulation. C’est à ce moment précis que j’ai réalisé que j’avais un rôle à jouer pour lutter contre l’insécurité routière.  

Je suis actuellement en dernière année de Master. J’ai effectué plusieurs autres stages auprès de divers acteurs associatifs et publics ayant un rôle dans la prévention des risques routiers, dont la Coordination Sécurité Routière, rattachée à la préfecture de Mayenne (53). A l’heure actuelle je suis stagiaire chez Ornikar qui m’accompagnera jusqu'à l'obtention du titre de psychologue social.  

En quoi consiste votre stage actuel chez Ornikar ? 

M.R : Mon stage actuel chez Ornikar se déroule principalement dans la Team assurance. Sachant que près de 9 accidents sur 10 seraient dû à une erreur comportementale ou un manque d’attention sur la route, il y a un réel intérêt pour la psychologie sociale et le trafic. Je pense que je peux avoir un rôle transversal étant donné que les activités globales d’Ornikar dans le secteur auto-école et de l’assurance ont pour vocation de protéger les usagers de la route. 

Ma mission principale consiste à définir un certain nombre de facteurs de personnalités ou comportementaux étant prédictifs d’une conduite à risques sur la route. 

L’objectif est de réfléchir à la conception d’un outil permettant de définir des profils de conducteurs à risques afin de les former et de les sensibiliser. C’est le rôle de l’assureur de protéger ses clients, parfois même de comportements non conscientisés par ces derniers.  

D’une manière plus globale, je pense que je peux avoir un rôle dans le développement d’une approche comportementale dans la prévention du risque routier en interne pour les deux activités d’Ornikar.  

Comment votre formation à l'Université d'Angers et votre apprentissage vous aident à réaliser vos missions au quotidien ? 

M.R : Le Master dirigé par Sandrine Gaymard me donne toutes les connaissances conceptuelles nécessaires pour la bonne réussite de ce stage. Il y a une vraie culture sécurité routière dans ce Master. Cependant, ce n’est pas tout. Ce sont avant tout des compétences psychosociales que nous développons et ce de manière totalement transversale et applicable à différents domaines, autre que la sécurité routière.  

C’est également un master professionnel et de recherche. Les nombreuses heures de stages que j’ai réalisées m’ont aidé à développer une culture et un positionnement professionnel. Ces expériences m’ont permis tout d’abord d’avoir confiance en moi et de me positionner comme étant légitime dans la réalisation de mes missions.  

Quelles sont les compétences que vous pensez/souhaitez acquérir lors de ce stage et comment pensez-vous les réemployer dans votre vie future ? 

M.R : En intégrant Ornikar Assurance, j’ai tout simplement découvert un secteur d’activité que je ne connaissais pas. J’ai découvert des méthodes de travail, des codes, et une société super « tech ». Au-delà du versant psychologique, je pense acquérir une connaissance du secteur de l’assurance, dans lequel je souhaite travailler. Les compétences développées durant mon Master sont également indispensables dans le domaine de l’assurance. Un risque bien défini et un conducteur bien formé, c’est un assuré qui aura moins de risque de se mettre en difficulté sur la route. 

Ce que j’apprécie  chez Ornikar,  c’est la volonté en tant qu’assureur de prendre soin de ses assurés et d’intégrer un suivi global dans ce sens. Ce qui les différencie des autres, c’est d’ailleurs leur culture « Make the roads safer ». 

En quoi l'Université d'Angers vous a aidé dans la recherche de votre stage (accompagnement, ateliers, offres) ? 

M.R : Pour l’obtention de ce stage, j’ai effectué une recherche par mes propres moyens. Il était important pour moi de trouver une entreprise où ma spécialité serait une réelle valeur ajoutée. Cependant, j’ai reçu beaucoup d’encouragements de la part de l’équipe pédagogique.

J’adresse mes remerciements à Sandrine Gaymard, ma directrice de Master et aux différents intervenants professionnels exerçant à la Faculté. Il s’agit de professionnels intervenant en suivi de stage.

J’ai une pensée sincère pour Madame Vilma Gambuto Tortuel qui m’a également beaucoup encouragée.  

Scroll