fr | en

Séparés par des virgules

Production de solution hydro-alcoolique : l’UA passe le relais


L'entreprise Giffard, tout comme Cointreau, prend progressivement depuis une semaine le relais de l'UA pour la production de SHA
Lancée dès les premiers jours de la crise par les étudiants et personnels de la Faculté de santé, la production de solution hydro-alcoolique est progressivement assurée désormais par les entreprises locales Giffard et Cointreau, habituellement spécialisée dans la production de liqueurs, spiritueux et sirops. Pour la distribution, le feu vert vient d’être donné par le ministère de la Transition écologique et solidaire pour qu’elle soit assurée de façon plus large par les grossistes répartiteurs via le réseau des pharmacies d’officine. Le point sur cette initiative avec Arthur Piraux et Corentin Chas, étudiants sur le pont depuis le début et désormais en charge de la logistique sur la plateforme solidaire de l’UA.

Qu’est-ce qui change avec cette production par deux entreprises locales ?

Arthur Piraux : « L’initiative de l’UA perdure mais la production est lancée à plus grande échelle. Au plus fort de notre production nous avons fabriqué 450 litres par jour : Là nous sommes passés avec cette production industrialisée à 15 000 litres par semaine ! Mais nous continuons d’assurer la partie logistique pour mettre à disposition des professionnels de santé du SHA et cela gracieusement. Par ailleurs, en plus du département du Maine-et-Loire, nous allons aussi pouvoir livrer maintenant ceux de Mayenne et de Sarthe ».

 

Qui peut bénéficier de ce service gratuit et comment y faire appel ?

Corentin Chas : « Les professionnels libéraux (médecins généralistes et spécialistes, infirmiers libéraux, pharmaciens d’officine, kinésithérapeutes, aides à domicile et laboratoires d’analyses biomédicales) peuvent passer commande auprès de la plateforme solidaire de l’UA. Le numéro de téléphone dédié est le 02 41 73 59 77. La livraison sera effectuée désormais par via le réseaux des grossistes répartiteurs vers des pharmacies relais. Ce circuit de distribution s’inspire du modèle utilisé pour la dotation des masques de protection réservé aux professionnels de santé. Ce sont auprès de ces pharmacies relais que les praticiens libéraux pourront désormais venir récupérer leur solution hydro-alcoolique. Un dispositif plus équitable et plus efficace aussi ! Je tiens à préciserque ce numéro de téléphone est destiné uniquement aux professionnels de santé libéraux. Les établissements de santé (centres hospitaliers, EHPAD, maisons de retraite, foyer de vie, maison d’accueil spécialisée)sont quant à eux approvisionnés par une autre biais mais ne sont pas en reste dans ce dispositif solidaire ! Ils doivent se rapprocher de leur établissement de référence.»

 

Quel va être le rôle des étudiants désormais ?

Arthur Piraux : « La Plateforme citoyenne et solidaire de l’Université d’Angers coordonne la production et la répartition de cette solution tant convoitée. Ses étudiants, toujours pleinement mobilisés, assurent une permanence téléphonique du lundi au vendredi, de 9h à 17h30. Ils assurent aussi la prise de contact pour la garde d’enfants de personnels soignants.»

 

L’Université d’Angers tient à remercier l’ensemble des personnels et étudiants, engagés depuis la première heure, ainsi que les différents acteurs locaux qui se sont mobilisés pour protéger les soignants.

Scroll