Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Edwige de Colnet - Université Angers

Association sportive de l'Université d'Angers

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Badminton : elle vise le podium aux France

Edwige de Colnet

Étudiante à l’IUT, Edwige de Colnet défendra les couleurs de l’Université d’Angers lors des championnats de France universitaires de badminton, du 7 au 9 juin à Rennes. Vice-championne en titre, elle espère glaner une nouvelle médaille.

Chez les Colnet, le badminton est une tradition familiale. À 12 ans, Edwige a marché sur les pas de ses grands-frères qui tapaient du volant au niveau départemental et régional. « Je les ai suivis, ça m'a plu et j'ai continué ». L’adolescente apprend vite, gravissant les échelons en minimes et cadettes, et s’invitant dans les phases finales des championnats de France en juniors. « Depuis 2 ans, je participe aux championnats adultes toutes catégories ».

Ayant réussi à intégrer le Top 5 français, la licenciée du club des Ponts-de-Cé est arrivée en position de tête de série aux derniers championnats de France, en janvier, à Rouen. Un statut difficile à gérer. « Je me suis mis la pression », regrette-t-elle. Résultat : une élimination en 1/8e de finale qui a aujourd’hui encore du mal à passer chez cette compétitrice.

2e en 2015

Edwige de Colnet a l’occasion de redorer son blason à Rennes, lors des championnats de France universitaires. L’an dernier, à Troyes, la joueuse de l'Association sportive de l'Université d'Angers (Asua) s’est inclinée en finale de cette compétition. « J’en garde un bon souvenir malgré tout. La finale, c'était mon objectif ».

Cette année, l’Angevine de 20 ans garde le titre en ligne de mire, même si elle s’attend à une concurrence plus rude. « Il y aura beaucoup d'étrangères, notamment des joueuses asiatiques. C’est très difficile d'atteindre leur niveau », reconnaît celle qui s’entraîne 6 heures par semaine, en plus des compétitions individuelles et du championnat par équipes qu’elle dispute avec son club.

Pour parvenir à concilier passion et études, Edwige de Colnet bénéficie d’un aménagement de ses études. Elle dispose de 3 ans pour boucler son DUT Génie électrique et informatique industrielle. Ce n'est qu'une étape. Objectif : devenir ingénieure informatique, tout en demeurant sportive de haut niveau.

Commentaire de Geo de Malet posté le 6 juin 2016 à 22:39

On sens vraiment la passion, la tactique et un touché de volant très swinggé ce qui fait la différence dans les grands rendez-vous, chez cette jolie demoiselle. C'est certain elle ira très loin ! Parieur faite vos jeu sur Madame Colnet !

*
*
*

Sportifs de haut niveau à l’UA

L’Université d’Angers a adopté un dispositif pour permettre aux sportifs de haut niveau de concilier études et pratique intensive.

Les étudiants souhaitant postuler à ce statut doivent retirer leur dossier au Service universitaire des activités physiques et sportives (Suaps) avant la fin du mois de septembre pour étudier un aménagement possible des études.

En savoir plus