Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Relais-santé - Université Angers

Relais-santé

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Ouvrir les consciences pour protéger les corps

Les étudiants relais-santé sont intervenus à la Fac de droit

Depuis 15 ans, les étudiants relais-santé mènent des actions de sensibilisation sur les campus de l'Université d'Angers, à l'initiative du Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (Sumpps). La campagne 2014-2015 vient de démarrer. Reportage.


- « Tu bois quoi ? Vodka ? »
- « Non, du Sky »
- « Une dose comme ça ? »
- « Plus. Ça, à peu près. »
- « C'est 2,5 fois la dose habituelle. Avec seul un verre, tu es déjà à 0,5 gramme. »
- « Oh ? Donc j'peux pas conduire... »
- « C'est ça. Maintenant, tu le sais. »

Cette conversation de comptoir aurait pu se tenir dans n'importe quel bar. Elle résonne dans le hall de la très sérieuse Faculté de droit, d'économie et de gestion. Au pied du grand escalier, les étudiants relais-santé, facilement reconnaissables à leurs tee-shirts colorés, ont installé deux stands. « Si on veut toucher les étudiants, il faut être là où on en trouve le plus : dans les facs, les BU ou lors de manifestations comme le Campus Day », explique Céline Rioual, coordinatrice Éducation à la santé au Sumpps, responsable du dispositif initié dès 1999 à l'Université d'Angers.

« Des conseils qui peuvent simplifier la vie »

Aujourd'hui, le sujet, c'est l'alcool et l'alimentation, « deux thèmes qui peuvent être malmenés au démarrage de la vie étudiante ». Mais pas question de juger. « On n'est pas là pour dire que l'alcool c'est mal, résume Maëlis, étudiante relais-santé, inscrite en 3e année de licence de biologie. Le but, c'est d'abord la discussion. Je pense que c'est plus facile pour un étudiant de parler à un autre étudiant. On partage leur quotidien, leurs préoccupations ». « En soirée, poursuit son collègue Kévin, qui étudie l'économie, on a tous été confrontés à des amis qui avaient trop bu, ou avaient un problème lié à la contraception. Je trouve ça intéressant de pouvoir apporter aux autres deux ou trois conseils qui peuvent leur simplifier la vie ».

Maëlis et Kévin, comme les six autres étudiants relais-santé recrutés cette année, ont été formés durant une semaine, début septembre, par des professionnels, à travers des contenus théoriques et des mises en situation. Les différentes problématiques entourant la vie du jeune adulte ont été abordées : le sommeil, l'alimentation, les vaccinations, les addictions, la vie affective... « Ça m'a permis de corriger quelques idées reçues, avoue Kévin. Comme : l'alcool aide à dormir. Non, elle aide à s'endormir, mais perturbe le sommeil ».

Prévention par le jeu

Dans le hall de la Fac de droit, les étudiants relais-santé échangent, avec leurs mots, avec les passants qu'ils interpellent ou qui s'arrêtent spontanément, attirés par les animations. Sur le stand alimentation, un jeu sur la composition de plats cuisinés est proposé, ainsi qu'une multitude de recettes « faciles, pour manger équilibré et pas cher, note Maëlis. Ça donne quelques réflexes pour plus tard ».

Céline Rioual et les étudiants relais-santé multiplient les actions au cours de l'année
Kévin, lui, accompagne trois jeunes filles vers un parcours d'obstacles. Elles sont équipées de lunettes qui reproduisent les sensations de l'état d'ébriété. Les demoiselles chancellent, les gestes sont maladroits. Elles rigolent, mais prennent conscience des dangers encourus à se déplacer avec un verre dans le nez. Même si l'on ne conduit pas. « Notre système d'approche passe toujours par le jeu », commente Céline Rioual. La responsable n'est jamais bien loin. Si nécessaire, elle prend à son tour le relais, intervient sur des situations personnelles plus complexes, et peut orienter les intéressés vers les services du Sumpps ou autres spécialistes de santé.

*
*
*

Deux journées dédiées à la santé

Les étudiants relais-santé seront présents lors des deux journées dédiées à la santé, baptisées Vita'Santé, organisées les 7 et 9 octobre 2014, respectivement sur le campus de Saint-Serge et le campus de Belle-Beille.

En savoir plus