Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Semaine contre le racsime - Université Angers

Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Une semaine pour agir contre le racisme

Du 16 mars 2017 au 28 mars 2017

Affiche de la Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme

L’Université d’Angers participe cette année encore à la Semaine nationale d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme. Différents rendez-vous sont au programme à Cholet et à Angers. Parmi ceux-ci : une soirée théâtre-forum pour échanger et trouver les moyens de lutter contre les discriminations.

Ils sont une quinzaine. Certain.e.s sont arrivé.e.s depuis peu en France, les autres y ont toujours vécu. La moitié apprend le français au Celfe, les autres s’apprêtent à l’enseigner au terme de leur master FLE, ou sont étudiant.e.s en langues étrangères… Tous participent au projet « Discrimin’action », lancé à l’initiative du Collectif universitaire angevin de solidarité avec les réfugiés et demandeurs d’accueil, en collaboration avec le Celfe.

En 2016, dans le cadre de la Semaine d’éducation et d'actions contre le racisme et l’antisémitisme, le Collectif avait invité des associations sur les différents campus de l'UA. Cette année, « nous souhaitions faire quelque chose de concret, de vivant, qui soit expérientiel », explique Delphine Guedat-Bittighoffer, enseignante-chercheuse en didactique des langues, membre du Collectif. D’où l’idée de la soirée théâtre-forum. Elle aura lieu le 28 mars.

Proposer des alternatives

Les étudiant.e.s impliquées dans le projet joueront quelques scènes représentatives de situations de discriminations raciales ou religieuses. « À partir de là, on demandera au public de proposer des solutions, qu’on interprétera pour voir ce que ça donnerait, indique Ludovic Serru, comédien intervenant professionnel, engagé pour ce projet grâce à un financement de la présidence de l’UA. Le théâtre-forum permet de cartographier une thématique et de voir les conséquences possibles quand on décide de changer ce qui nous entoure ».

Le comédien Ludovic Serru (au centre) a préparé la soirée du 28 mars avec le groupe d'étudiants
Pour être prêts à tenir leur rôle, les étudiant.e.s et le comédien se sont retrouvés lors de trois séances préparatoires.

Kanisorn, d’origine thaïlandaise, a décidé d’y participer « par curiosité » pour l'outil de médiation qu'est le théâtre-forum, mais aussi par intérêt pour le sujet. Idem pour Lidia, une étudiante algérienne : « Les gens ne s’aperçoivent pas forcément des actes ou des situations discriminatoires. Dans mon pays, c’est pareil. Les gens préfèrent être indifférents, ne pas réagir », estime-t-elle.

Au sein du groupe, les échanges ont été féconds. « J’ai appris des choses, avoue Florence. Des choses qui ne m’arrivent jamais en tant que "Française". Avoir des problèmes à trouver un logement, par exemple. Ça permet de réfléchir aux difficultés que peuvent rencontrer les autres ».

Soirée théâtre-forum « Discrimin’action »,
mardi 28 mars 2017 à 19h30,
dans la cafétéria de la Faculté des lettres, langues et sciences humaines.
Entrée libre.

*
*
*

Au programme de la Semaine

Du 16 au 24 mars

S’informer à la BU

La bibliothèque universitaire propose une sélection de documents en lien avec la thématique.
À la BU Belle-Beille, dans le secteur presse

Du 17 au 24 mars

Exposition photo

Le Centre de langue française pour étrangers (Celfe) a organisé un concours photo à destination de ses étudiants sur le thème « Moi, étudiant étranger… étudiante étrangère à l’Université d’Angers ». Les meilleures images font l’objet d’une exposition.
Dans le hall du bâtiment A de la Faculté des sciences

Mercredi 22 mars 

12e journée d’étude du cycle Histoire et mémoire des déportations

L’édition 2017 porte sur « la transmission » de la mémoire de la déportation et de l’internement en abordant la déportation et le génocide des Arméniens, la Shoah, l’internement et la déportation des tziganes (en savoir plus).
À partir de 14 h, à la Maison de la recherche Germaine-Tillion

Les 23 et 24 mars

Rencontres avec des associations, à Cholet

Dans le cadre d’un projet tuteuré sur les crises migratoires, quatre étudiantes de 1re année du DUT Carrières sociales organisent deux rencontres (stand et discussion) avec des acteurs associatifs : le Secours catholique, le jeudi 23, de 14 h à 16h30, et la Licra, le vendredi 24, de 12 h à 15 h.
Dans le hall du Domaine universitaire choletais

Le 28 mars

Théâtre-forum

Lire ci-contre ou ici