Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Tutorat d'accueil - Université Angers

Tutorat d'accueil

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Retour d'expérience d'une tutrice d'accueil

Eve Ménard, 23 ans

Étudiante en Licence 2 AES, tutrice d'accueil à la Faculté de droit, d'économie et de gestion nous explique sa fonction.

« Être tuteur d'accueil, c'est orienter les première année. Pendant tout le mois de septembre, nous, les tuteurs d'accueil, intervenons dans les halls des facultés, les RU. Nous sommes une petite dizaine d'étudiants dans notre Faculté à assurer à tour de rôle des permanences le midi, à raison de 10h par semaine en moyenne. Nous sommes embauchés pour effectuer 33 heures dans le mois (rémunération au Smic horaire) après avoir reçu une formation.

Les tuteurs d'accueil sont particulièrement présents lors de la semaine d'intégration, pour aider les nouveaux étudiants dans leurs démarches de rentrée : inscriptions, SUMMPS,... Durant ces quelques jours, tous les première année suivent une visite des locaux et participent à un atelier du SUIO-IP, (Service universitaire d'information, d'orientation et d'aide à l'insertion professionnelle) animé par les tuteurs d'accueil. Regroupant une vingtaine d'étudiants, ces groupes visent aussi à favoriser les échanges entre participants.

Pour avoir suivi cette « session introductive » l'an dernier, j'ai trouvé que les informations délivrées étaient très complètes. Devenue tutrice d'accueil cette année, j'essaie d'inclure en plus quelques conseils basiques de méthodologie, lors des ateliers. Les questions récurrentes des nouveaux L1 concernent les soirées étudiantes, le Plan licence, l'inscription en UEL (Unité d'Enseignement Libre) ou la localisation des salles de cours.

J'aimerai bien renouveler l'expérience du tutorat d'accueil l'an prochain. La procédure de candidature est assez simple : inscription en mai, entretien en juin. Ce petit job m'a aidé à prendre confiance en moi à l'oral. Je trouve l'expérience intéressante car je voudrais devenir professeur d'économie en lycée ou en université. »

Propos recueillis par Thérèse Rosset

*
*
*