Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Les RCE de A à Z - Université Angers

Les RCE de A à Z

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Les RCE en quelques mots clés

A comme Autonomie : L’université est désormais pleinement autonome et donc décisionnaire dans ses choix de gestion des ressources humaines. C’est le président et le conseil d’administration qui fixeront par exemple les obligations de services, détermineront la politique indemnitaire, les redéploiements ou transformations de postes.

B comme Budget : Avec le passage aux RCE, les universités sont dotées d’un budget global qui intègre l’ensemble de la masse salariale qui était jusqu’à présent pour les titulaires conservée par l’Etat. Cette intégration entraîne un changement d’échelle important.

E comme Emplois : dans le cadre des RCE, l’université dispose désormais de deux plafonds d’emplois : un plafond d’emploi dit « Etat » et un plafond d’emplois dit « ressources propres ». Le 1er correspond aux seuls emplois financés par l’Etat. Le second correspond à l’ensemble des emplois rémunérés par l’établissement. Ils sont tous les deux votés par le conseil d’administration au moment du vote du budget de l’université. L’université ne peut dépasser ce plafond.

M comme Masse salariale : Crédits destinés au financement des rémunérations rattachés au plafond d’emplois. Ces crédits comprennent l’ensemble des rémunérations (cotisations patronales, cotisations salariales et primes).

N comme Négociation : Lors de la phase de préparation au passage aux RCE, l’université a dû démontrer sa capacité à mesurer et à gérer sa masse salariale. La masse salariale a été mesurée et analysée par l’université via le retour de paie de la Trésorerie générale. Le Ministère, quant à lui, a procédé à cette même analyse via une application nationale. La négociation de la masse salariale a consisté à comparer et à rapprocher les données séparément collectées et à se mettre d’accord sur un montant.

P comme Pilotage : Le pilotage de la masse salariale permet d’en optimiser l’utilisation en s’appuyant sur des méthodes et des outils, et afin d’opérer des choix de gestion en conformité avec le contrat d’établissement. Il consiste à analyser la dépense et à en assurer un suivi. Cette démarche a pour objectifs de repérer les marges de manœuvre, d’en définir la meilleure utilisation (adéquation besoins/compétences), de budgéter le coût annuel complet d’en faire des projections.