Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Charte efficacité énergétique - Université Angers

Économies d'énergies

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

L’UA signe la charte pour l’efficacité énergétique et environnementale

Logo Plan Bâtiment Durable

L’Université d’Angers fait partie des nouveaux signataires de la « charte pour l’efficacité énergétique et environnementale du parc tertiaire public et privé » initiée par le Plan bâtiment durable. Comme les 122 autres signataires français, organismes publics, entreprises ou universités, l’UA s’engage ainsi à améliorer la performance énergétique de ses bâtiments.

Lancé en janvier 2009, le Plan bâtiment durable fédère un large réseau d’acteurs du bâtiment et de l’immobilier autour d’une mission commune : favoriser la mise en œuvre des objectifs d’efficacité énergétique et environnementale. En 2013, le Plan bâtiment durable a proposé une charte, ayant pour rôle « d’améliorer la connaissance collective des pratiques et méthodes d’amélioration du parc tertiaire, en favorisant la mise en réseau des acteurs et en documentant ces pratiques, notamment dans l’aspect de leur soutenabilité économique », peut-on lire dans le document.

Cette première version a fait l’objet d’une mise à jour cette année. La charte 2017 reprend les éléments précédents en matière d’économies d’énergies. Pour améliorer la performance des bâtiments, il est ainsi suggéré de mobiliser les occupants, d’agir sur l’exploitation ou la maintenance des installations, d’investir dans des équipements techniques plus compétitifs et sur l’isolation des bâtiments.

Nouveauté : la charte 2017 invite ses signataires à inclure dans leurs objectifs « la recherche de l’amélioration de l’empreinte carbone de leur parc », avec l’ambition d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Le poids des bâtiments du tertiaire

Sur l’ensemble du parc, les bâtiments du secteur tertiaire public et privé représentent près de 940 millions de mètres carrés et se caractérisent par le niveau médian élevé de leur consommation énergétique, en comparaison avec le secteur résidentiel. « Le secteur tertiaire représente un tiers des consommations énergétiques finales du résidentiel-tertiaire et près de 30% des émissions de gaz à effet de serre de ce secteur. Agir sur ce segment spécifique du parc de bâtiments est donc essentiel », rappelle le Plan bâtiment durable.

Un pas de plus pour l'UA

Le 11 octobre 2017, comme 11 autres organismes (dont la Conférence des présidents d’université), l’Université d’Angers a signé la « charte pour l’efficacité énergétique et environnementale du parc tertiaire public et privé » (123 signataires à ce jour). Cette action renforce encore son implication dans la transition énergétique et environnementale.

L’Université d’Angers est en effet déjà très engagée dans cette transition (voir la liste ci-contre), notamment à travers son projet de certification ISO 50 001. Celui-ci permet une structuration de ses services et composantes autour de l’énergie, de se fixer des objectifs de réduction, de les évaluer et d’émettre un bilan régulier de ses actions.

« L’engagement dans cette charte projette l’UA vers l’horizon 2050 où le monde du bâtiment devra être synonyme d'un bâti sobre, robuste et désirable, indique David Pelluau, responsable Énergie à la Direction du patrimoine immobilier de l'UA. Les bâtiments deviendront responsables tant dans les usages que dans le confort. Il faut se préparer également à la transition vers les bâtiments à énergie positive, en intégrant les énergies renouvelables, le photovoltaïque et les réseaux électriques ».

*
*
*

L'UA agit pour l'environnement

L’Université d’Angers s’est engagée à réduire ses consommations d’énergies et émissions de gaz à effet de serre. Voici les autres actions déjà entreprises dans ce cadre :

  •  Construction de bâtiments basse consommation depuis 2005 et rénovations ou réhabilitations THPE (Très haute performance environnementale) depuis 2009.
     
  • Signature de contrats d’exploitation de chauffage depuis 2007, avec intéressement de l’opérateur sur les baisses de consommations de gaz.

  • Adoption d’une Charte Énergie en décembre 2015.

  • Plan de déploiement de la Gestion technique centralisée, améliorant l’efficacité et l’efficience énergétique de la maintenance et de l’exploitation.

  • Plan Lumière, visant à rénover le parc d’éclairage et réduire les consommations électriques.
     
  • Mise en place d’un processus de certification ISO 50 001 (70% des objectifs de la norme déjà atteints au 15 décembre 2016).
     
  • Déploiement de partenariats avec des acteurs de la transition énergétique et environnementale : Orace, Atlanbois, Cirses.
     
  • Projet de réalisation d’un Schéma pluriannuel de stratégie énergie (SPSE).