Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Motion Espé - Université Angers

Motion Espé

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page

Projet d'accréditation de l'ESPÉ de l'Académie de Nantes : motion du Conseil d'administration

Le Conseil d'administration de l’Université d’Angers s'est abstenu à l'unanimité sur le texte du projet d'accréditation de l’ESPÉ de l’Académie de Nantes. En attendant un complément d'information, il a voté à l’unanimité une motion avec 23 voix pour en séance du 14 mai 2013.


« Le projet d’accréditation de l’ESPE de l’Académie de Nantes a le mérite de renouveler les bases de la formation initiale et continue des enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur. Pour autant, ce texte, élaboré dans des délais très contraints, ne peut être recevable en l’état. Le CA de l’Université d’Angers considère qu’il nécessite un certain nombre de précisions et d’amendements, en particulier :

  • Sur le plan économique. L'absence de modèle ne permet aucune projection et suscite de nombreuses inquiétudes quant au financement des missions prévues et à son impact sur le fonctionnement des trois universités déjà en situation budgétaire difficile.
  • Sur le modèle de formation. Celui-ci est certes bien précisé. Cependant sa structuration temporelle (trois jours en établissement et deux jours en ESPE) laisse peu de place au travail personnel (réalisation du mémoire du master entre autres) et à l'autonomie des stagiaires
  • En matière de gouvernance,. Il serait pertinent que soit prise en compte l’évolution vers un cadre fédéral dont devrait relever l’ESPE à terme, comme précisé dans la déclaration d’orientation stratégique pour une université fédérale en Pays de la Loire validée par le CA de l’Université d’Angers du 25 avril 2013.

Le CA de l'Université d’Angers réexaminera sa position et se prononcera quand ces points seront précisés.. »


Ce texte a été voté à l’unanimité avec 23 voix pour en séance du 14 mai 2013.