Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Eric Pierre, administrateur - Université Angers

Rentrée 2016

  • Partager la page sur les réseaux sociaux
  • Envoyer cette page par mail

    Envoyer par mail


    Séparés par des virgules
  • Imprimer cette page
  • Commenter cette page

Éric Pierre : dynamiser le campus de Cholet

Éric Pierre, administrateur du campus de Cholet

L’enseignant-chercheur en histoire contemporaine vit sa première rentrée à la tête du site choletais de l’Université d’Angers. Parmi ses priorités : stimuler la vie étudiante et culturelle du campus. Rencontre.

Avant de devenir enseignant, Éric Pierre, 57 ans, a eu une autre vie. Chargé d’études dans un musée, puis ingénieur au CNRS, le Parisien a soutenu sa thèse de doctorat à l'âge de 39 ans. Le thème de ses recherches menées sous la direction de Jacques-Guy Petit, alors professeur à l’Université d’Angers ? Les relations entre les hommes et les bêtes au XIXe siècle et la naissance des premières mesures de protection des animaux.

La même année, en 1998, Éric Pierre intègre l’UA. Maître de conférences en histoire contemporaine, il donne des cours à Angers et à Cholet. Membre du laboratoire Cerhio, il poursuit en parallèle ses recherches « sur la protection des êtres faibles », résume-t-il d’un ton toujours bienveillant. Il se spécialise dans l’histoire de l’enfance et de la jeunesse et s’intéresse plus particulièrement à la délinquance juvénile et à son traitement, que ce soit par la législation, les établissements (« les maisons de correction ») ou les acteurs du système (les magistrats, les personnels des centres, les jeunes eux-mêmes).

En 2012, Éric Pierre se voit confier les rênes du département Histoire de la Faculté des lettres, langues et sciences humaines. Quatre ans plus tard, en mars 2016, il accepte le nouveau challenge que lui propose Christian Roblédo, le président de l’UA alors tout juste élu : devenir administrateur du campus de Cholet. Il succède à la juriste Nathalie Liebault, avec qui il partageait la responsabilité de la double licence droit-histoire lancée en 2014 à Cholet.

850 étudiants

Le campus de Cholet bénéficie d'un cadre agréable
L’historien, par ailleurs président du Centre d'études et de recherche pluridisciplinaire d'études canadiennes, a pour mission de gérer et d’animer le site choletais. Celui-ci accueille 16 formations (dont la moitié sont des licences professionnelles), qui dépendent de quatre composantes de l’UA (l’Esthua, l’IUT, la Faculté de droit, d’économie et de gestion et la Faculté des lettres, langues et sciences humaines). Soit un total de près de 850 étudiants attendus cette année. Un chiffre en hausse.

L’une des priorités du nouvel administrateur sera d’accompagner la croissance continue des effectifs qui, « à terme », pourrait nécessiter une adaptation des locaux. Avec les bâtiments actuels, mis à disposition par la Communauté d’agglomération du Choletais, « nous disposons de structures en bon état, se félicite Éric Pierre. Nous avons les moyens de travailler ».  Des investissements sont néanmoins prévus pour améliorer l’équipement des salles, en moyens numériques notamment.

Conférences, spectacles…

Éric Pierre prévoit surtout de consacrer les premiers temps de son mandat de 4 ans à renforcer l’animation du campus. « Il y a une demande forte de la part des étudiants qui se sentent parfois loin d’Angers. Ils ont envie de plus de vie étudiante, de vie scientifique ou culturelle ».

Conférences, spectacles, rencontres sportives, projets solidaires… Le nouveau pilote compte mobiliser autant d’acteurs que possible pour dynamiser la vie du campus, qu’il s’agisse de services universitaires – notamment la Direction de la culture et des initiatives - ou d’associations étudiantes, présentes en nombre à Cholet.

*
*
*

Seize formations

L'ensemble de l'offre de formations du campus de Cholet est disponible en ligne.

Voir l'offre de formations

Isabelle Mathieu, directrice du département Histoire

En mai 2016, Éric Pierre a quitté ses fonctions de directeur du département Histoire de la Faculté des lettres, langues et sciences humaines. Il a passé le flambeau à Isabelle Mathieu, maîtresse de conférences en histoire médiévale, membre du Cerhio-Angers, spécialiste de l'histoire judiciaire. Elle est épaulée par une directrice adjointe, Véronique Sarrazin, enseignante-chercheuse en histoire moderne.