fr | en

Séparés par des virgules

Les nouveautés de la rentrée 2019

Le 16 septembre, à la Faculté de santé, le président de l’Université d’Angers Christian Roblédo, entouré de vice-président·e·s, a présenté aux médias les points saillants de la rentrée 2019. Zoom sur quelques nouveautés et projets à venir.

Hausse des effectifs

Comme les années précédentes, l’UA s’attend à une croissance du nombre d’étudiant·e·s (24 456 au 1er janvier 2019). Les dernières inscriptions étant en cours, le chiffre définitif n’est pas connu, mais « par rapport aux premiers éléments que nous avons pu rassembler, on devrait avoir une augmentation d’environ 500 étudiants », estime le président Christian Roblédo.

Première rentrée pour Polytech Angers

Une hausse significative a été enregistrée par l’école d’ingénieurs de l’UA, avec une centaine de nouveaux inscrits. Cette augmentation est à mettre au compte d’un supplément d’attractivité de l’école (ex-Istia) qui a rejoint au printemps dernier le réseau Polytech, pour devenir Polytech Angers.

Un nouveau DU, Rebond M2S

Faisant face à un nombre important de néo-bacheliers sans affectation en formation de soins infirmiers (Ifsi), le ministère a sollicité l’UA, reconnue pour son expérience en matière d’accompagnement (Dare, Rebond’Sup…), afin que l’établissement mette en place « une formation sur-mesure permettant de prendre en charge de façon originale les publics en attente, explique Sabine Mallet, vice-présidente Formation et vie universitaire. Nous avons décidé de relever ce défi et avons très rapidement monté un nouveau DU ».

Baptisée Rebond M2S (pour Médico-social et sanitaire), la formation s’adresse principalement aux bacheliers technologiques et professionnels ayant effectué au moins un vœu en Ifsi sur Parcoursup, ou en EFTS, en BTS diététique, BTS SP3S ou économie sociale et familiale, et, n’ayant aucune proposition d’admission. Dans ce cas, la commission d’accès à l’enseignement supérieur peut leur proposer ce DU.

« L’objectif n’est pas de recréer des prépas Ifsi, mais de permettre aux jeunes de préciser ou de reformuler leur projet professionnel, de se mettre à niveau sur certaines matières pour qu’ils puissent poursuivre vers des formations correspondant à leur choix initial ou bien vers d’autres formations », comme une licence.

Au programme : 240 heures de cours, comprenant entre autres des cours de français, de mathématiques, de biologie-chimie, de méthodologie, de culture du domaine sanitaire et social, et, deux semaines de stage.

La rentrée de cette formation, unique sur l’académie, s’effectuera le 1er octobre, avec deux classes de 25 élèves, l’une à Angers, l’autre à Cholet.

Une nouvelle École universitaire de recherche

Le projet LumoMat-E, porté par l’UA et son laboratoire de chimie Moltech-Anjou, fait partie des lauréats de l’appel à projets « École universitaire de recherche » lancé dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. Les EUR ont pour objectif de rapprocher les étudiants de master de la recherche, sur le modèle des Graduate schools anglo-saxonnes. Cela débouchera sur la création à Angers d’un véritable centre de recherche-formation dédié aux matériaux moléculaires pour l’électronique organique et la photonique. En savoir plus

Label européen pour les formations en gestion de patrimoine

À la Faculté de droit, d’économie et de gestion, deux diplômes en gestion de patrimoine (le master en formation initiale, et, le titre de conseiller en gestion de patrimoine, en formation continue) ont obtenu l’accréditation European Financial Planner, soit le plus haut niveau européen. Une première pour une université française. Les diplômés 2018-2019 du master et 2019 du titre CGP en seront les premiers bénéficiaires.

Un nouveau lieu de vie étudiant

Un lieu de vie destiné aux associations et animations étudiantes, « La Parenthèse », va ouvrir ses portes à l’occasion du Campus Day. Situé dans l’ancienne cafétéria Astrolabe, dans l’enceinte du restaurant universitaire de Belle-Beille, il résulte d’un partenariat entre le Crous et l’UA. Les étudiants pourront y travailler, répéter, organiser des rencontres ou des expositions… L’inauguration officielle aura lieu le 15 octobre.

Une application pour faciliter la vie des étudiants

L’application UnivAngers, disponible courant septembre sur IOS et Android, permettra aux étudiants d’être informés, sur leur smartphone, de l’actualité de l’UA mais aussi des changements d’emploi du temps, de salle, d’avoir accès aux menus des RU ou aux taux d’occupation des BU« Elle enverra des notifications aux étudiants sur tout ce qui concerne leur quotidien, résume Jean-René Morice, vice-président en charge de la Communication, et les alertera si un changement d’emploi du temps intervient dans les 48 heures précédant le cours ».

Les contenus sont liés à l’inscription de l’étudiant qui ne recevra donc que des informations concernant sa formation ou son campus.

Lancement de la photothèque de l’UA

La photothèque de l’UA rassemble des images prises sur les différents campus, permettant à chacun d’illustrer des travaux, présentations, rapports de stage ou site internet… Pour les étudiants et personnels, l’inscription est automatique (même identifiant et mot de passe que pour l’ENT). Les visiteurs externes doivent s’inscrire pour avoir accès à quelque 250 photos libres de droits, sur différentes thématiques (recherche, formation, vie des campus…).

 

Préparer la réforme des études de santé

La réforme nationale des études de santé entrera en vigueur à la rentrée 2020. Parmi les grandes nouveautés : la fin du numerus clausus et la diversification des modes de recrutement.
La Faculté de santé de l’UA se prépare à cette échéance. Elle peut pour cela s’appuyer sur l’expérience engrangée à travers PluriPASS, formation alternative à la Paces, et à AlterPASS qui permet le recrutement d’étudiants de n’importe quelle licence. « La philosophie de la réforme reprend en grande partie les éléments que nous avons déjà développé », se félicite Christian Roblédo.
Concrètement, à la rentrée 2020, les candidats aux études de santé (médecine, pharmacie, sage-femme, odontologie, kiné, ergothérapie) auront deux possibilités équivalentes :
• soit suivre PluriPASS, avec sélection en fin de 1re année ;
• soit effectuer n’importe quelle licence et compléter leur formation en suivant un module à distance de 96 heures, baptisé « Cœur santé ». En fin de L1, L2 ou L3, ils pourront candidater aux études de santé. La sélection s’effectuera sur dossier, complétée par des oraux.
« Les voies d’accès vont changer de manière assez nette avec l’ouverture d’un nombre significatif de place pour les étudiants d’autres licences », constate Nicolas Lerolle, doyen de la Faculté de santé, qui prévient que ces études resteront « très sélectives », avec un nombre de places limité, « fonction des besoins du territoire ».

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

Les autres points

 Ont également été abordés lors du point presse de rentrée :

  • L’entrée de l’UA au prestigieux classement de Shanghai. Lire l’article
     
  • L’obtention du label « Bienvenue en France », qui marque le savoir-faire de l’UA en matière d’accueil des étudiants internationaux. Lire l’article
     
  • Les futurs travaux d’extension de La Passerelle, dont la livraison est prévue pour la rentrée 2021. Lire l'article
     

Dossier de presse

Télécharger le dossier de presse complet

Scroll